Accueil

Partout, c'est la corruption qui ouvre la voie à l'extrême-droite

Partout, c'est la corruption qui ouvre la voie à l'extrême-droite

   Aux Etats-Unis, les CLINTON et leur fondation n'ont jamais été très nets, en particulier en ce qui concerne l'aide à Haïti. Au Venezuela, l'entourage de l'incorruptible Hugo CHAVEZ comportait malheureusement des délinquants en col blanc de même que dans l'entourage de LULA et de Dilma ROUSSEF au Brésil. Et Cristina KIRCHNER, en Argentine, est sous le coup de diverses inculpations pour es détournements de fonds.

   Avant cela, autour du président haïtien ARISTIDE, ça grenouillait déjà pour aboutir à la catastrophe MARTHELY et le scandale PETROCARIBE à propos duquel le peuple haïtien demande des comptes aujourd'hui, multipliant les manifestations. CHAVEZ avait donné 3 milliards de dollars au pays de DESSALINES, mais personne aujourd'hui ne sait où est passé ce magot. En tout cas, il n'a servi à construire ni des routes ni des écoles ni des hôpitaux ni des entreprises.

   Et après, on s'étonnera que l'extrême-droite reprenne du poil de la bête et gagne une à une toutes les élections importantes non seulement dans notre Amérique, mais dans le monde entier ! La corruption sert d'engrais ou de fumier aux mouvements d'extrême-droite trop contents que sont ces derniers de surfer sur la (juste) indignation populaire.

   A notre très modeste échelle de la Martinique et de pays sous tutelle, la corruption est également partout : affaires CEREGMIA, ODYSSI, X-PAY, GRAN CHAWA, Vedettes MADININA, Laverie de Saint-Joseph etc...etc...Ce qui nous protège de l'extrême-droite, c'est que nous sommes une colonie et que nos pouvoirs locaux sont très limités. Nos politiciens, à commencer par nos parlementaires, font de la représentation la plupart du temps. Mais la gangrène de la corruption est là et bien là.

   Et le jour où nous accéderons à la souveraineté, nous y serons brutalement confronté si nous ne mettons pas nos mafieux hors d'état de nuire dès maintenant...

Pages