Accueil

Plus c'est gros, plus ça passe

   Un blog virulemment anti-MARIE-JEANNE et anti-GRAN SANBLE POU BA PEYI-A AN CHANS, blog dont il est inutile de dire le nom pour ne pas lui faire de publicité, se livre depuis quelque temps à une manœuvre tellement grossière qu'on se demande comment les squatteurs diurnes et nocturnes de BONDAKABRIT (Facebook) ont pu tomber dans le panneau. En effet, ledit blog s'est mis brusquement à vanter, à porter aux nues même, une élue de l'actuelle majorité de la CTM alors qu'il n'y a même pas six mois, il la traînait dans la boue. Or, nos Bondakabriteurs et surtout -kabriteuses, partisanes de cette même majorité, se sont empressés (ées) de relayer le lien de ces différents articles sur leur mur avec un enthousiasme presque infantile.

   Incroyable mais vrai. Hélas...
   Il faut dire qu'en matière de manipulation et de désinformation médiatiques, plus c'est gros, plus ça passe. Y compris quand cette manipulation est faite juste pour provoquer un éclat de rire. C'est ainsi que dans le scandale du CEREGMIA, un de ceux qui luttait le plus contre cette mafieux publie un jour un article humoristique clamant "C'est moi qui ai volé les 10 millions d'euros !". Aussitôt, l'info est prise au sérieux et relayée par toutes sortes de Bondakabriteurs (/teuses) et reprise une journée entière sur une radio-libre guyanaise, Radio Péyi, avec une joie revancharde. 
   Pour en revenir au blog martiniquais qui célèbre désormais cette élue de la CTM, comment ne pas voir qu'il s'agit là d'une manœuvre de bas étage s'appuyant sur le principe "Diviser pour régner" ? Car évidemment, dans le même temps, le blog descend en flammes un autre élu de la CTM qu'il oppose à l'élue féminine en question. C'est tellement "makak" comme manœuvre qu'on se demande comment des esprits un tant soi peu éclairés peuvent marcher dedans.
   Mais bon, ne vivons-nous pas, comme l'écrivait Aimé CESAIRE, dans "une version absurdement ratée du Paradis" ?...