Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

POÈMES EN PROVÉNCAL DE FRÉDÉRIC MISTRAL

à tous ceux qui en souffrent
La République française est une et indivisible
La langue officielle est le français

Frédéric Mistral est un écrivain et un lexicographe français de langue provençale (occitane), né le 8 septembre 1830 à Maillane (Bouches-du-Rhône), où il est mort le 25 mars 1914 et où il est inhumé. Mistral fut membre fondateur du Félibrige, membre de l'Académie de Marseille et, en 1904, Prix Nobel de littérature.

Son nom en provençal est Frederi Mistral (ou Mistrau).C'est au cours de ses études de droit qu'il apprend l'histoire de la Provence, jadis État indépendant. Émancipé par son père, il prend alors la résolution «de relever, de raviver en Provence le sentiment de race (…); d'émouvoir cette renaissance par la restauration de la langue naturelle et historique du pays (…) ; de rendre la vogue au provençal par le souffle et la flamme de la divine poésie». Pour Mistral, le mot «race» désigne un «peuple lié par la langue, enraciné dans un pays et dans une histoire».

Iéu, d'uno chato enamourado
Aro qu'ai di la mau-parado,
Cantarai, se Diéu vou, un enfant de Cassis,
Un simple pescaire d'anchoio
Qu'emé soun qàubi e ' mé sa voio
Dou pur amour gagné li joio,
L'empèri, lou trelus . Amo de moun pais,

Tu que dardaies, manifèsto,
E dins sa lengo e dins sa gèsto;
Quand li baroun picard, alemand, bourguignoun,
Sarravon Toulouso e Bèu-Caire,
Tu qu'empurères de tout caire
Contro li nègri cavaucaire
Lis ome de marsiho e li fiéu d'Avignoun;

Moi qui d'une amoureuse jeune fille
ai dit maintenant l'infortune,
je chanterai, si Dieu le veut, un enfant de Cassis,
un simple pêcheur d'anchois
qui, par la grâce et par la volonté,
du pur amour conquit les joies,
l'empire, la splendeur. Âme de mon pays,

Toi qui rayonnes, manifeste,
dans son histoire et dans sa langue;
quand les barons picards, allemands, bourguignons,
pressaient Toulouse et Beaucaire,
toi qui enflammas de partout
contre les noirs chevaucheurs
les hommes de Marseille et les fils d'Avignon;

Pèr la grandour di remembranco
Tu que nous sauves l'esperanco;
Tu que dins la jouinesso, e plus caud e plus bèu,
Mau-grat la mort e l'aclapaire,
Fas regreia lou sang di paire;
Tu qu'ispirant li dous troubaire,
Fas pièi mistraleja la voues de Mirabèu;

Car lis oundado seculàri
E si tempèsto e sis esglàri
An bèu mescla li pople, escafa li counfin,
La terro maire, la Naturo,
Nourris toujour sa pourtaduro
Dou meme la : sa pousso duro
Toujour à l'oulivié dounara l'oli fin;

 Par la grandeur des souvenirs,
toi qui nous sauves l'espérance;
toi qui, dans la jeunesse, et qui plus chaud et plus beau,
malgré la mort et le fossoyeur,
fais reverdir le sang des pères;
toi qui, inspirant les doux troubadours,
telle que le mistral, fais ensuite gronder la voix de Mirabeau;

Car les houles des siècles,
et leurs tempêtes et leurs horreurs,
en vain mêlent les peuples, effacent les frontières :
la terre maternelle, la Nature,
nourrit toujours ses fils
du même lait, sa dure mamelle
toujours à l'olivier donnera l'huile fine;

Amo de-longo renadivo,
Amo jouiouso e fièro e vivo,
Qu'endihes dins lou brut dou Rose e dou Rousau !
Amo di seuvo armouniouso
E di calanco souleiouso,
De la patrio amo piouso,
T'apelle ! encarno-te dins mi vers prouvençau !

Âme éternellement renaissante,
âme joyeuse et fière et vive,
qui hennis dans le bruit du Rhône et de son vent,
âme des bois pleins d'harmonie
et des calanques pleines de soleil,
de la patrie âme pieuse,
je t'appelle ! incarne-toi dans mes vers provençaux !

Frédéric Mistral

Photo du logo: Frédéric Mistral, poète provencal.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages