Accueil

Port Cohé : 85 hectares de mangroves en passe d'être détruits par la CACEM

Port Cohé : 85 hectares de mangroves en passe d'être détruits par la CACEM

   En dépit le l'opposition de l'ASSAUPAMAR, la CACEM (Communauté d'Agglomération du Centre de la Martinique) s'entête à vouloir détruire 85 hectares de mangrove dans la zone de Port Cohé, sur la commune du Lamentin. Année après année, ces biotopes sont menacés par des élus irresponsables, les mêmes qui, pendant 30 ans (1972-2002) n'ont jamais pris la mesure de la catastrophe du chlordécone.

   Evidemment ces élus trouvent toujours de bonne raison pour éliminer nos dernières zones humides naturelles : construction d'une marina, agrandissement de l'aéroport etc..., comptant sur le silence des médias officiels et l'indifférence d'une population prise à la gorge par des problèmes de survie quotidienne (comme pour nos 47.000 chômeurs).

   Messieurs LAGUERRE, SAMOT, JEANNE-ROSE et CLEMENTE, messieurs les maires de Fort-de-France, Lamentin, Saint-Joseph et Schoelcher, messieurs de la CACEM, votre politique met en danger les générations futures dans un pays déjà frappé par le vieillissement, l'émigration massive des jeunes, le chômage et la délinquance. Cette destruction annoncée de 85 hectares de mangrove à Port-Cohé est rien moins qu'un CRIME contre la Martinique.

   Ripwan larel-zot, mésié !

Pages