Accueil

Pour Donald TRUMP, le tueur de Las Vegas est un "malade mental", mais pour l'hebdomadaire Français MARIANNE, c'est un "membre de l'Etat islamique"

Pour Donald TRUMP, le tueur de Las Vegas est un "malade mental", mais pour l'hebdomadaire Français MARIANNE, c'est un "membre de l'Etat islamique"

   Le terroriste blanc étasunien Stephen PADDOCK, qui a ouvert le feu, depuis la fenêtre de sa chambre d'hôtel, sur les spectateurs d'un concert de musique "country" à Las Vegas, a fait en 1h, une seule petite heure, plus de morts et de blessés que n'importe lequel des terroristes islamistes qui ont frappé la France depuis...2012 : 59 morts et près de 500 blessés. Il ne s'agit ici ni d'excuser les terroristes islamistes ni de se livrer à un quelconque comptabilité macabre, mais de pointer du doigt ce torchon islamophobe qu'est l'hebdomadaire français MARIANNE.

   En effet, même le très droitier président Donald TRUMP a qualifié Stephen PADDOCK de "malade mental", bien conscient qu'un homme Blanc de 64 ans, sans histoire ni casier judiciaire, ancien comptable, puis agent immobilier et joueur de poker professionnel, n'avait et ne pouvait avoir aucun lien ni de près ni de loin avec l'islam. TRUMP a même ajouté : "très, très malade". Or, voici comment débute l'article consacré par MARIANNE à cette affaire :

   "Stephen Paddock ou Adu Abdul Barr al-Amriki ? Qui est l'homme responsable de la fusillade de Las Vegas, la plus meurtrière des Etats-Unis..."

   Et de continuer ainsi :

    "soldat fraîchement converti et radicalisé dont l'Etat islamique a revendiqué l'action ?..."

   Cette accroche est non seulement lâche et hypocrite, mais en violation totale avec les règles les plus élémentaires de la déontologie journalistique telle qu'elle est d'ailleurs définie par ces mêmes personnes. Elle vise ni plus ni moins à manipuler le lecteur de manière subliminale en multipliant les points d'interrogations et les bémols (par exemple, en citant l'opinion de TRUMP), mais le mal est fait et c'est bien là le but rechercher par ce torchon islamophobe : lier d'entrée de jeu le nom de PADDOCK à un patronyme arabe. C'est petit, c'est bas ! Mesquin.

   Du travail d'enculés racistes !...

Commentaires

jean-michel caraibes | 10/10/2017 - 22:57 :
Pourquoi donner à cette problématique un ton racial en précisant que PADDOCK était blanc :ça change quoi? C'est un assassin de masse ,c'est tout!!! Vous citez Trump : ce déséquilibré mental est votre référence .Bravo!!! Vous dites ne pas faire de comptabilité macabre ,C'EST POURTANT EXACTEMENT CE QUE VOUS FAITES en donnant en plus des chiffres faux ,car désolé de vous contredire mais ne vous en déplaise ,LES VICTIMES DES DJIHADISTES SONT SUPÉRIEURES A CELLES DE PADDOCK (depuis Mérah ces assassins ont tué 246 personnes et en ont blessés 488 en France soit 4 fois plus de morts ).pour finir ;il y a eu un début de revendication islamiste ,il était normal que la presse en fasse état en évoquant un nom arabe.Dire que la presse à voulu "manipuler le lecteur de manière subliminale en multipliant les points d'interrogations et les bémols "est grotesque. d'autant plus que tous les assassins djihadistes de ces derniers attentats étaient tous des Arabes musulmans.