Accueil

POUR UNE COMMISSION D’ENQUÊTE INTERNATIONALE AFIN D’ENQUÊTER SUR LES CRIMES SIONISTES À GAZA

En bombardant des administrations publiques, des hôpitaux, des écoles, l’Université de Gaza, l’armée israélienne a commis des violations répétées du droit de la guerre qui veut que chacune des parties se doit d’épargner les populations civiles. Israël a voulu semer la terreur dans la population palestinienne et mettre à genoux son gouvernement pourtant élu selon les règles de la démocratie à l’occidentale.

En 6 jours, Israël a déjà massacré froidement 500 Palestiniens et blessé gravement 3.000 autres au motif que le Hamas lance de dérisoires roquettes Kassam contre le sud du territoire sioniste lesquelles roquettes n’ont même pas tué une dizaine de gens en trois ans ! Mais pourquoi le Hamas lance-t-il ces roquettes ? Est-ce parce qu’il s’agit d’un mouvement terroriste comme l’en accuse cette esclave de Condoleeza Rice ? Est-ce par qu’il est composé de « fous de Dieu » ?

Que non !

L’explication en est simple. Archi-simple.

La trêve conclue entre Israël et Gaza il y a six mois prévoyait la levée du blocus qui étrangle depuis des années ce minuscule territoire de 350 km2 où s’entassent plus d’1,5 millions de Palestiniens. Or, à aucun moment, le gouvernement israélien n’a respecté sa parole. Il s’est juste contenté, de temps à autre, de laisser passer deux-trois camions de marchandises au terminal frontalier d’Eretz, obligeant les Palestiniens à creuser des dizaines de tunnels souterrains à la frontière avec l’Egypte afin de pouvoir se ravitailler en denrées alimentaires de base, en essence et en médicaments.

Les Gazaouis vivent dont comme des rats. Piégés dans un mouchoir de poche dont le port et l’aéroport ont été détruits depuis longtemps par l’aviation israélienne. Que pouvait donc faire dans ce cas le Hamas ? Accepter les bras croisés cette violation flagrante de la trêve par les Israéliens ? Courber l’échine ? Il a choisi de résister. A sa manière. Ce n’est pas à nous de juger de son choix ni de son mode de résistance. Tout ce que nous pouvons dire, c’est que cette résistance est pleinement justifiée.

Ehud Olmert, Ehud Barak, Shimon Perès et Tzipi Livni sont des assassins. Rien d’autres que des assassins dont les bras sont armés par les Etats-Unis, surarmés même par la première puissance mondiale. Des assassins dont la politique est soutenue sans vergogne par la Communauté Européenne.

Ce qui est en train de se passer à Gaza relève de la Cour Pénale Internationale de La Haye, mais nous savons bien qu’il s’agit d’un organisme à géométrie variable qui choisit de faire arrêter et juger certains tout en laissant d’autres en liberté. C’est pourquoi comme à l’époque de la guerre du Vietnam, nous demandons la mise sur pied d’une Commission d’enquête internationale sur les crimes sionistes perpétrés à Gaza et la création d’un tribunal similaire au Tribunal Russell de l’époque afin que ces exactions ne demeurent pas à jamais impunies.

Tout intellectuel du Tiers-Monde qui se respecte se doit d’appuyer une telle demande.

{{Raphaël Confiant}}

Pages