Accueil

QUAND ILS SOUTENAIENT LA CANDIDATURE DE MANUEL VALLS, CELUI QUI VOULAIT PLUS DE "BLANCS" SUR LES MARCHES DE SA VILLE !

QUAND ILS SOUTENAIENT LA CANDIDATURE DE MANUEL VALLS, CELUI QUI VOULAIT PLUS DE "BLANCS" SUR LES MARCHES DE SA VILLE !

   Le 5 janvier 2017 se réunissait le Comité de soutien à la candidature de Manuel VALLS.

   Ce comité était présidé par Serge LETCHIMY, leader du PPM, et composé du sénateur Serge LARCHER, du député européen Louis-Joseph MANSCOUR et du maire de Sainte-Marie, Bruno-Nestor AZEROT. Il s'agissait d'aider Manuel VALLS, ancien premier ministre socialiste, à devenir président de la République française. Pratiquement tous les élus PPM/EPMN faisaient partie dudit comité !

   On connaît la suite : VALLS ne parvint pas à convaincre ses camarades socialistes français de porter leur choix sur sa personne et disparut du paysage politique hexagonal. Ou plutôt il tenta un come-back aux élections municipales de Barcelone (Espagne) d'où il est natif (il n'a acquis la nationalité française qu'à l'âge de 19 ans). Il  yreçut une raclée mémorable !

   Inutile de préciser que VALLS est un anti-indépendantiste acharné qui n'a pipé mot lorsqu'après des élections organisées par la Generalitat de Catalunya, plus de 60% des Catalans décidèrent de se séparer de l'Espagne et que cette dernière utilisa la force pour s'y opposer. Tout le monde a encore en tête la répression féroce qui s'en est suivie et la fuite du président de la Generalitat en Belgique ainsi que de ses principaux ministres. Une trentaine de hauts dirigeants furent arrêtés et croupissent encore à la date d'aujourd'hui dans les geôles espagnoles !!! 

   QUESTION : comme quelqu'un qui est opposé à la volonté démocratiquement exprimée par son peuple d'accéder à la souveraineté aurait-il pu approuver une quelconque autonomie (idéologie officielle du PPM) de la Martinique si jamais il avait accédé à la présidence de la France ?

   Oui, comment ?...

   Mais il y a une autre interrogation toute aussi grave : comment quelqu'un qui, sur les marchés publics de la ville d'Evry (dont il était le maire), avait réclamé "plus de Blancs" (comprendre : moins de Noirs et d'Arabes) aurait-il pu, toujours s'il était devenu président, avoir la moindre sympathie pour les revendications des Martiniquais ?

   La vidéo ci-après, qui circule depuis, en boucle, sur les réseaux sociaux et qui a été enregistrée à son insu, le montre en train de visiter un marché d'Evry et de dire à ses adjoints qui l'accompagnaient qu'il faudrait qu'il y ait "plus de Whites, plus de Blancos". Très exactement :

   "Belle image de la ville d'Evry ! Tu me mets quelques Whites, quelques Blancos. Plus de Blancs, quoi !"

   Tel est donc l'homme que les LETCHIMY, AZEROT et consorts avaient choisi de soutenir lors de l'élection présidentielle française ! Bravo, les gars !...

Document: 

Manuel Valls : "Tu me mets quelques blancs, quelques white, quelques blancos"

Pages