Accueil

Qui a payé l'insulteur du Président de la Collectivité de Martinique ?

Qui a payé l'insulteur du Président de la Collectivité de Martinique ?

   Dans le système politique français qui, par la force des choses et de l'histoire, est le nôtre, existe ce que l'on appelle "la courtoisie républicaine". Cela signifie que dans certaines situations, les clivages politiques doivent céder le pas à une manière de sociabilité entre élus d'affiliation différente ou opposée.

   Cette sociabilité se doit d'être d'autant plus grande de la part des hôtes, de ceux qui reçoivent, que leurs invités occupent un poste important (octroyé par le suffrage universel) : président de la République, premier ministre, député, sénateur, président de collectivité etc.

   Cela signifie aussi que permettre qu'un de vos invités soit copieusement insulté tout au long du cortège de personnalités et d'associations qui traverse votre commune, comme ce fut le cas du Président Alfred MARIE-JEANNE, à Sainte-Luce, en ce dimanche de fête patronale, est absolument INADMISSIBLE. Oui, il est inadmissible qu'un énergumène apostrophe le président de la CTM, puis l'insulte en ces termes :

   "Chaben, sa ou ka fè ba nou ? Landjet manman'w !...Landjet manman'w, man di'w !"

   Dans un premier temps, on peut se dire que l'interpellé, en l'occurrence CHABEN, a eu tort de riposter par un bras d'honneur. Mais après réflexion, on se dit qu'heureusement, il a réagi à la française c'est-à-dire avec un geste qu'aucun Martiniquais normalement constitué, hormis quelques négros assimilés, ne fait. Ni l'agriculteur de Basse-Pointe ni le pêcheur des Anses d'Arlets ni la vendeuse du marché de Saint-Pierre ne savent et encore moins ne pratiquent ce type de geste quand ils sont hors d'eux. Donc, placé dans la même situation que CHABEN, c'est-à-dire insulté dans un  cortège, n'importe quel Martiniquais aurait réagi par un "Landjet manman'w tou !" bien senti.

   Imagine-t-on les réactions si MARIE-JEANNE avait réagi comme 90% des Martiniquais ?

   Il serait mort politiquement. Il aurait été discrédité.

   En réagissant à la française CHABEN a eu un de ces coups de génie dont il est coutumier depuis bientôt quatre décennies qu'il occupe la scène politique martiniquaise : réagir certes (puisque dans ses veines coule du sang et non pas de l'eau), mais pas de manière à choquer l'agriculteur de Basse-Pointe, le pêcheur des Anses d'Arlets ou la vendeuse du marché de Saint-Pierre. TRES FORT !

   (Que les crétins qui aboient anonymement sur des blogs tels que FOUYAYA, REVELATIONS MARTINIQUE et autres s'estiment choqués, c'est leur problème de petits négros aliénés et assimilés !)...

   RESTE UNE QUESTION : qui a payé l'insulteur ? pourquoi est-ce à Saint-Luce que l'incident s'est produit ?...

Commentaires

Cyril Charpentier | 04/02/2018 - 23:21 :
"petits négros aliénés et assimilés" : en fait vous traitez certains de vos compatriotes martiniquais de "sales nègres" (c'est exactement le sens du mot négro) et en plus de chiens (puisqu'is aboient) Sans commentaire!!!!! De plus vous commettez une énorme erreur d'analyse sociologique :penser qu'il n'y a d'un côté de gentils Martiniquais et puis de l'autre "quelques négros assimilés" c'est ne rien connaitre de la sociologie et de la psychologie martiniquaises où TOUT LE MONDE EST ASSIMILE OU NON-ASSIMILE en fonction des circonstances qui l'arrangent ou pas .Bref où tout le monde pratique allègrement cette pathologie qui nous est spécifique :le compère-lapinisme.
Véyative | 05/02/2018 - 05:02 :
Je ne pense pas qu' on ait payé cet individu. Il y a somme toute pas mal d'anti AMJ et avec les actualités les ressentiments s'expriment mieux. C'est un peu le "casse toi pauvre con" avec Sarkosy.
Balivot | 05/02/2018 - 08:26 :
c'est exactement cela. Et au lieu de rester digne, comme aurait du/pu le faire sarkozy, chaben s'est ridiculisé une fois de plus. Le complot de la personne payée pour invectiver chaben me semble être un peu grotesque. On n'a pas besoin d'être payé pour en vouloir à ce "grand Mossieu". Il a surement eu de bonnes idées à l'époque mais là je pense qu'il faut passer le témoin et prendre une retraite (bien?) méritée.

Pages