Accueil

QUI A REDIGE LE TEXTE ASSASSIN DE "REVELATIONS MARTINIQUE" ?

QUI A REDIGE LE TEXTE ASSASSIN DE "REVELATIONS MARTINIQUE" ?

   C'est la question que se pose tout le landernau politique madininien depuis que la semaine passée la sénatrice "Alé-viré" du PPM a été quasiment guillotinée en place publique par...

   Hum !
   Par ses propres amis...
   L'article-guillotine est, en effet, paru sur un blog, certes courageusement anonyme mais tenu par des gens du PPM puisque depuis des années__depuis décembre 2015, date de la mémorable défaite du parti trénellien auux premières élections territoriales__"REVELATIONS MARTINIQUE" passe le plus clair de son temps à démolir les élus du GRAN SANBLE POU BA PEYI-A AN CHANS. Ainsi le leader de ce dernier, Alfred MARIE-JEANNE y est régulièrement qualifié de "Papyfou" !!! BOUTRIN, CAROLE, MONPLAISIR et d'autres reçoivent eux aussi des noms d'oiseau et y sont régulièrement exécutés.
  Et puis boodom !
 Voici que "REVELATIONS MARTINIQUE" s'en prend à la sénatrice du...parti. De son propre parti ! Cela avec une virulence que les mots français "guillotiner" et "exécuter" sont impuissants à caractériser. Seule la langue créole (que ce blog n'utilise que pour injurier ses adversaires) peut définir avec exactitude le traitement qu'à subi la très m'as-tu-vu sénatrice : elle a, dans ledit article, été dékalée, dépotjolée, dépayée, dékoukounée, défrissiyée, dékalfonsée, démantibilée, dékalaminée etc...etc...
   OUI, MAIS PAR QUI ? That is the question comme dirait TI SONON.
   La Dame s'est alors fendue d'un texte de trois pages dans lequel elle botte maladroitement en touche quant à la faillite de son magasin de chaussures frappé, dit-elle, de plein fouet par la grève de 2009 (bande de scélérats !) et botte malhonnêtement, toujours en touche, quand au lieu d'identifier ses "dépotjoleurs", elle noie le poisson dans une dénonciation tous azimuts des réseaux sociaux dont elle est pourtant une utilisatrice plus qu'assidue (bon, au Sénat, on ne croule pas sous le boulot, il est vrai). Bref, à la question "Qui m'a dépotjolée ?", la sénatrice répond : "C'est les autres !". Ce qui montre qu'elle a de la culture puisque SARTRE affirmait que l'Enfer, c'est les autres.
   Ben, non, ma vieille, c'est pas "les autres" qui t'ont mise à nu mais LES TIENS !
  Sinon le président du PPM, en vacances nous dit-on (tout comme, on suppose, la pseudo-commission parlementaire sur le chlordécone qu'il préside) s'est lui aussi fendu d'un communiqué dans lequel il dénonce, à son tour, LES AUTRES. Rien, pas un mot, pas une parenthèse, pas un point-virgule, pas un point d'exclamation sur les guillotineurs de la sénatrice Alé-Viré dont il est clair comme de l'eau de roche qu'ils sont des membres du PPM. Qu'ils ne peuvent être que des membres du PPM.
  Alors puisque ledit parti ne tient pas à révéler les noms des assassins de REVELATIONS MARTINIQUE, nous avons écouté assidument tous ces temps derniers Radio Bois-Patate et scruté attentivement les messages Whatsa(-loperie) qui circulent en cette fin d'été caniculaire et nous avons procédé à des recoupements qui ne laissent plus aucun doute : la Dame a été la victime expiatoire du NAZE et du NIGAUD.
  Mésié, mi fè ! s'est alors exclamé TI SONSON. Messieurs, quel fer ! a renchéri sa tendre épouse...

Pages