Accueil

Roland Laouchez (KMT), "lécheur de la main qui le nourrit"

Roland Laouchez (KMT), "lécheur de la main qui le nourrit"

   La voyoucratie en col blanc n'a plus de limites à la Martinique depuis une quinzaine d'années déjà. Les affaires CEREGMIA, ODYSSI, BOODOM, X-PAY, GRAN CHAWA etc. en ont été les preuves les plus spectaculaires.

   Mais certains individus passent (presque) toujours à travers les mailles du filet et parviennent toujours, à coup de mensonges grossiers, de manipulations diverses et de dissimulations soigneusement élaborées, réussissant ainsi à se faire passer pour de petits saints. Tel est le cas de la télé privée KMT et son directeur, Roland LAOUCHEZ, que l'ancien dirigeant socialiste, Siméon SALPETRIER, avait accusé dans une lettre ouverte retentissante de l'avoir carrément escroqué. Ecoutons ce dernier, qui n'est plus de ce monde aujourd'hui et qui avait fait le malheur d'accepter d'avaliser un prêt de plusieurs millions pour la création de KMT, somme qu'il a dû rembourser tout seul (mais nous reviendrons plus en détail sur ces faits dans d'autres articles) :

   "Roland LAOUCHEZ, au départ, nous étions trois à avoir accepté d’avaliser votre emprunt consenti par la Chase Manhattan Bank, repreneur du Crédit Martiniquais: Siméon SALPETRIER, Charles MARAJO et Camille CHAUVET.

   Dans cette configuration, les deux derniers cités étaient vos associés intimes, complices dans la gestion de vos sociétés. Un cadre de cette banque, M. Alain LOUIS-SIDNEY, était votre ami et votre facilitateur auprès des instances de décision de la CHASE….

   Lorsqu’une banque accepte plusieurs cautions, en cas de défaillance du débiteur, elle peut librement répartir le remboursement sur chacune d’elles, voire sur une seule d’entre elles. En l’occurrence, tout était réuni pour que Siméon SALPETRIER soit votre choix, l’élu, le désigné, le préféré…bref, l’unique sacrifié. Charles MARAJO et Camille CHAUVET, par leur silence, ont approuvé le procédé et signé leur totale implication dans ce qui a été un véritable guet-apens."

   Pour l'heure et parce l'Internet est impitoyable, nous avons retrouvé ce texte de Daniel MARIE-SAINTE, en date du 28 avril 2012 et publié sur OVERBLOG, qui décrit parfaitement le personnage qui n'hésite pas, depuis plusieurs jours, à faire passer un bandeau sur KMT visant à discréditer ZOUK-TV et son directeur Emmanuel GRANIER. Ecoutons D. MARIE-SAINTE :

   "Il y a dans notre Pays des "journalistes-mercenaires" voire même des "journalistes-alimentaires" !

   C'est particulièrement les cas du directeur de KMT.

   Lorsque AMJ était président de la Région Martinique, il encensait AMJ et le MIM, à un point tel que ses amis pour le charrier, disaient qu'il était "marie-jeanniste" pire qu'il était "mimiste".

Depuis mars 2010 et l'arrivée d'un néo-ppm à la tête de l'institution régionale, son sport favori est devenu la critique systématique de AMJ, du MIM et même de RLDM qui seraient même devenus pro-Le Pen  . 

   Rien que ça ! Il doit donner des gages au nouveau président de Région.

   En vérité, ce journaliste a pour ligne conduite de toujours "lécher la main de celui qui le nourrit".

Il faut se souvenir qu'il est payé pour couvrir l'actualité de la Région et de son président et qu'il reçoit des subventions publiques de l'État, de la Région et du Département, au titre d'ateliers-chantiers d'insertion (ACI), pour fabriquer des feuilletons que personne n'a jamais vus.

   Dorénavant quand vous l'entendrez critiquer le MIM ou ceux qu'il s'entête a appeler le GPS, rappelez-vous qui finance sa télé et vous pourrez juger de son objectivité et de son indépendance de journaliste donneur de leçons !

Daniel Marie-Sainte"


 

   Roland LAOUCHEZ et son émission à la con intitulée "Le Tribunal de nous-mêmes", dans laquelle il devrait se juger lui-même au lieu d'endosser scandaleusement la toge noire de procureur de la République, ne couillonneront plus personne dans ce pays, sauf ceux qui le voudront bien. Car cela suffit, lui et ses compères Camille CHAUVET et autres, d'insulter, de caricaturer, de diffamer tout celles et tous ceux qui ne vont pas dans leur sens. CA SUFFIT !

   A suivre...

Pages