Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Sarkozy emmerdé pour 5 millions d'euros, Célimène-Frémont tranquille malgré 10 millions d'euros !

Sarkozy emmerdé pour 5 millions d'euros, Célimène-Frémont tranquille malgré 10 millions d'euros !

   Quand on est aux Antilles et qu'on voit tout le raffut qui est fait depuis deux jours à la suite des déclarations de Ziad TAKHIEDINE affirmant qu'il aurait rapporté la somme de 5 millions d'euros à Nicolas SARKOZY de la part de Mouamar KHADAFI, l'ancien président lybien, pour que ledit SARKOZY fasse sa  dernière campagne électorale, on en reste sidéré.

   Oui, sidéré !

   Pourquoi ?

   Parce qu'ici, chez nous, Fred CELIMENE-FREMONT et sa bande mafieuse du CEREGMIA ont détourné 10 millions d'eurosque l'Université des Antilles est actuellement en train de rembourser à raison de 750.000 euros par an jusqu'en...2021 !!! Imagine-t-on ce que notre université aurait pu faire avec tout cet argent en matière d'amélioration des conditions de travail des étudiants ou de rénovation des infrastructures ? Certes, l'OLAF (ou "FBI européen") a dû se déplacer plusieurs fois aux Antilles pour mettre à nu le système de siphonage des fonds européens mis en place par CELIMENE-FREMONT et ses sbires. Certes, CELIMENE-FREMONT a été révoqué de l'université, faisant de lui le deuxième révoqué de toute l'histoire de l'université française après ce président de l'Université de Toulon qui vendait des diplômes à des étudiants chinois qui ne parlaient même pas le français. Certes, Kinvi LOGOSSAH, directeur-adjoint du CEREGMIA, a eu une sanction de 5 ans de mise à pied sans salaire et Eric CARPIN de deux ans. Certes, plusieurs autres comparses ou complices sont mis en examen, notamment un ancien président de l'université et une ancienne agent-comptable. 

   Certes !

   Mais tout cela, ce sont des sanctions administratives. Indispensables bien évidemment, mais insuffisantes. Très insuffisantes car il faudra bien que la justice fasse ces voyous rembourser les 10 millions en question. Rappelons qu'ils ont été inculpés pour "détournements de fonds en bande organisée au détriment de l'Union Européenne" ! Autrement dix, ces 10 millions sont de l'argent européen alors que les 5 millions reprochés à Sarkozy sont de l'argent libyen. L'argent du pétrole libyen ! Autrement dit ni la France ni l'Europe n'ont été volées ni détroussées. Nous ne sommes pas du tout ici en train de prendre la défense de SARKOZY mais de comparer deux actes mafieux, de les peser, de les soupeser et de mesurer leur impact médiatique.

   L'acte mafieux commis par SARKOZY, s'il est avéré, n'a dépouillé ni la France ni l'Europe. Au contraire, il a permis à de l'argent étranger d'y entrer et d'y être dépensé.

   L'acte mafieux commis par CELIMENE-FREMONT, à l'inverse, a dépouillé l'ex-Université des Antilles et de la Guyane et l'Union Européenne.

   Sans même souligner le fait qu'il est reproché 5 millions à SARKOZY contre 10 millions à CELIMENE-FREMONT. Bon, à la décharge de la presse, ce dernier n'est qu'un obscur universitaire qui n'a jamais publié un article ou un livre tout seul (il est le plus grand cosignataire de publications de la planète universitaire mondiale !) et qui est inconnu au bataillon des nobélisables en économie contrairement à ce qu'il fait croire à ses affidés "tèbè" et à certains politiciens martiniquais.

   Comme dit Ti Sonson dans son langage direct : "Di ou volè lajan-an épi annou fini épi sa, Célimène !". Ce que la justice française, si elle existe vraiment sous nos cieux tropicaux, devra traduire par : "Célimène-Frémont, remboursez ces 10 millions d'euros !"...

Pages