Accueil

Scandale du CEREGMIA : pour ceux qui auraient la mémoire courte

   Depuis l'annonce que le Conseil d'Etat a cassé les décisions du CNESER (Conseil National de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche) concernant les 3 mafieux du CEREGMIA (Fred CELIMENE : révocation : Kinvi LOGOSSAH et Eric CARPIN : suspension sans salaire pour plusieurs années), les partisans de ces derniers pavoisent sur Whatsapp, Facebook et autres réseaux sociaux. Evidemment, les gens du PPM, dont fait partie Fred CELIMENE, exultent. Ce qu'ils omettent de dire c'est que le Conseil d'Etat juge sur la forme et pas sur le fond de l'affaire d'une part et que d'autre part, ils seront à nouveau jugés par le CNESER avant un an.

   D'autre part, la sanction du CNESER n'est qu'une sanction purement administrative qui ne préjuge en rien des sanctions pénales puisque nos trois compères sont toujours mis en examen pour "détournements de fonds publics en bande organisée au détriment cde l'Union Européenne", "faux et usage de faux", "délit de favoritisme" etc...Cela signifie qu'à un moment où un autre ils auront à répondre de leurs actes devant la justice non plus administrative (CNESER), mais pénale. En attendant, rafraîchissons-nous un peu la mémoire avec ce reportage de Cécile MARRE de MARTINIQUE 1è :

Document: 

JT M1ere - Ceregmia Part 01_ 2016

Pages