Accueil

Serge Letchimy et le PPM doivent s'expliquer sur leur soutien à Fred Célimène et au CEREGMIA

   Pendant près de trois ans et demi, Serge LETCHIMY et le PPM (par la voix de seconds couteaux genre Camille CHAUVET ou Jeff LAFONTAINE) ont soutenu mordicus Fred CELIMENE, alias Julie FREMONT, l'ex-directeur du CEREGMIA, en dépit de toutes les évidences et en salissant tous ceux qui tentaient difficultueusement de mettre de l'ordre au sein de notre université grâce au nettoyage des écuries de Ravine Touza. La présidente de l'université, le doyen de la faculté des lettres et sciences humaines ainsi que d'autres universitaires ont été ainsi insultés, diffamés, menacés alors même qu'ils n'étaient pour rien dans ces évidences. Quelles sont-elles d'ailleurs ? D'abord, 4 rapports accablants dénonçant les dérives financières du fonctionnaire-propriétaire de bateaux de pêche et de ses comparses martiniquais, guadeloupéens et guyanais : 2 de la Cour des comptes, 1 du Sénat et 1 de l'IGAENER (Inspection Générale de l'Administration de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche).

   Ni la présidente de l'université ni le doyen de la faculté des lettres et sciences humaines ne sont conseillers à la Cour des comptes ni sénateurs ni inspecteurs de l'IGAENER.
   Malgré donc toutes ces évidences, la Région, sous Serge LETCHIMY a :
 
   . voulu attribuer au CEREGMIA une subvention d'1 million d'euros pour effectuer une étude sur le...système scolaire en Martinique, chose qui ne relève pas de la compétence d'aucun de ses membres. Il a fallu que des manifestants universitaires (enseignants, étudiants et personnel administratif) envahissent le hall de Plateau Roy le jour de la plénière au cours de laquelle ladite subvention devait être votée pour que S. LETCHIMY recule et l'annule.
 
   . accepté la nomination de Fred CELIMENE comme secrétaire de l'IMSEPP, sorte d'INSEE "bò kay", organisme dans lequel notre homme représentait l'Université des....Antilles, cela à une date où cette dernière n'existait pas encore puisqu'on était encore dans le cadre de l'UAG (Université des Antilles et de la Guyane). D'ailleurs, personne, aucun conseil ou instance de l'UAG n'avait donné un quelconque mandat à F. CELIMENE pour qu'il y représente l'université.
 
   . accouru en Guadeloupe à diverses reprises "pour défendre le CEREGMIA", comme l'a affirmé froidement, sur les ondes de RCI, Victorin LUREL quand il était président de la Région Guadeloupe, cela sans jamais être démenti et à une époque où les fonds INTERREG étaient gérés par la Guadeloupe. Fonds dans lesquels le CEREGMIA a eu l'occasion de puiser au travers de pseudo-projets de coopération avec la Caraïbe, chose qui a entraîné leur déprogrammation.
 
   . permis à Jeff LAFONTAINE, son directeur de cabinet toujours à l'époque où il était président de Région de diffuser largement un mail dans lequel il accusait la présidente de l'Université de faire tout cela dans "l'unique but d'avoir la 2è place sur la liste que conduirait Alfred MARIE-JEANNE aux élections de décembre 2015". Or, les élections sont arrivées, les listes ont été déposées, la campagne électorale a commencé et l'on n'a vu apparaître nulle part le nom de la présidente de notre université. Sur aucune liste ! Pas plus que celui du doyen de la faculté des lettres et sciences humaines.
 
   . permis à Camille CHAUVET, sur son blog, de mettre une tête de chien à la Présidente de notre université, cela sur une photo officielle de l'Elysée où celle-ci figurait à côté du Président François Hollande. S. Letchimy n'a réagi que lorsqu'au sein même du PPM des voix se sont élevées pour dénoncer cette vilénie, réaction si peu ferme que ledit CHAUVET a mis plus de 24h avant de s'exécuter c'est-à-dire d'effacer la photo. Chose qui ne l'a pas empêché de continuer à insulter la présidente en utilisant d'autres moyens tout aussi ignobles.
 
   . déclaré à la radio que CELIMENE était "son ami et qu'il le resterait" et que d'ailleurs il était "un honnête homme et un brillant universitaire injustement diffamé"Or, F. CELIMENE avait servi de conseiller économique à Camille DARSIERES à l'époque où ce dernier était président de Région et sa mandature s'était terminé par un déficit colossal de 1 milliard 300 millions de francs. On mesure là la grande compétence de l'ex-grand manitou de Ravine Touza qui n'a jamais signé ni un article scientifique ni un livre tout seul et qui fonctionne à la fois au bluff et à l'intimidation.

 

   . sans compter les articles du PROGRESSISTE, l'organe hebdomadaire du PPM, qui prenait régulièrement la défense de Fred CELIMENE et du CEREGMIA en reprenant mot pour mot leurs allégations mensongères.

 

   Etc...etc...

   La liste des soutiens divers et variés apportés par Serge LETCHIMY et le PPM à Fred CELIMENE et au CEREGMIA serait trop longue à établir. Elle prouve en tout cas sans discussion possible que les Progressistes ont défendu bec et ongles pendant 3 ans et demi les CEREGMAFIEUX et cela, comme nous l'avons déjà souligné, en dépit des évidences les plus criantes. On est donc tout à fait en droit de se demander si pareil appui était totalement désintéressé et si le CEREGMAFIA n'aurait pas, en période électorale par exemple, apporté à son tour une aide, d'une nature qui reste à établir, au parti de l'Ancien Réservoir de Trénelle. Ce qui met la puce à l'oreille, c'est cette phrase de CELIMENE reprise dans le titre d'un article du site FREEPAWOL : "Si man ka koulé, man ka ralé tout moun -lan désann an fon dlo-a !" (Si je coule, je tire tout le monde au fond de l'eau avec moi).

   En tout cas, aujourd'hui, après la révocation de Fred CELIMENE et la mise à pied pour plusieurs années (et sans salaire) de ses deux principaux comparses, Serge LETCHIMY et le PPM ont le devoir d'expliquer au peuple martiniquais les raisons de leur soutien à ces mafieux...

Pages