Accueil

"Soumission" : les prédictions-élucubrations du tocard de Houellebecq

"Soumission" : les prédictions-élucubrations du tocard de Houellebecq
   Il n'y aura personne, comme de bien entendu, pour clore le bec de ce tocard de HOULLEBECQ suite à l'effondrement de sa fable islamophobe et raciste exposée dans son roman "Soumission" paru en 2015. A l'époque, les médias et une grande partie de l'intelligentsia germanopratine avaient célébré, voire porté au nues cet écrivain "visionnaire" qui "de façon saisissante" décrivait "le Grand Remplacement". 
 En 2022, écrivait, en effet, HOUELLEBEC, un parti musulman, la Fraternité musulmane, gagnera les élections présidentielles françaises et son leader Mohammed BEN ABBES deviendra président de la République, cela avec la complicité du Front National d'une part, mais surtout des "soumis" à savoir ces millions de Français qui tout comme le héros du roman, François, auront, par cupidité (pour les millions de dollars versés par l'Arabie saoudite afin d'islamiser la France) et par lâcheté, accepté de se déculotter devant la déferlante musulmane laquelle mettra le pays a feu et à sang.
   On n'est qu'à peine en 2019 et cette fable à la con s'est effondrée !
   Pourquoi ?  
   A cause du mouvements de Gilets Jaunes ! Ces derniers ne sont ni arabes ni nègres ni Roms ni musulmans mais de "vrais" Français, descendant directement de VERCINGETORIX. Des ruraux, des gens des moyennes et petites villes, des travailleurs etc...tous aussi blancs qu'OMO et qui chaque samedi mettent le...souk dans les grandes villes de la Gaule. Et vas-y que je te pète le mobilier urbain ! Vas-y que je te défonce les vitrines des grands magasins de luxe ! Vas-y que je balance des pavés ou des cocktails Molotov sur les forces de l'ordre ! Eux, les Gilets Jaunes, ce qu'ils veulent c'est bien le Grand Remplacement, mais un qui soit celui des riches, des profiteurs, des soi-disant experts télévisuels, des pseudo-intellos genre BHL ou FINKIELKRAUT. Ou des écrivassiers comme le HOUELLEBECQ.
   Les Gilets jaunes sont un mouvement blanc.
   Dans les quartiers, certaines associations beurs ou noires ont beau appeler à la solidarité avec eux, cela reste très marginal. Il suffit de regarder les innombrables reportages-télé sur les ronds-points pour se rendre compte que la révolte est à 95% blanche. D'ailleurs, si jamais une jonction s'effectuait entre Gilets Jaunes et Quartiers, cela aboutirait à coup sûr à un deuxième 1789. Pour l'instant, cela ne semble pas à l'ordre du jour.
   Donc l'écrivain "visionnaire" HOULLEBECQ n'avait pas vu venir le mouvement des Gilets Jaunes. Pas plus que tous ceux qui avaient encensé à l'époque son bouquin immonde intitulé "Soumission". Sa fable à la con s'est fracassée contre la fièvre du samedi matin. De chaque samedi matin depuis bientôt deux mois et demi. Eh oui, la révolte généralisée est gauloise !
   Va-t-il faire son mea culpa ? Ses thuriféraires vont-ils reconnaître leur magistrale erreur ? Ce serait bien mal connaître ce microcosme que vomissent à juste titre les Gilets Jaunes...