Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

STATUES DE SCHOELCHER : LA POSITION DES "VRAIS RASTAS"

STATUES DE SCHOELCHER : LA POSITION DES "VRAIS RASTAS"

   Le communiqué qu'on peut lire ci-après émane d'un groupe qui s'autoproclame les "Vrais Rastas" et qui n'est pas identifiable.

   Notre ligne éditoriale étant de livrer à nos lecteurs toutes les prises de position, même les plus étonnantes. Qu'un tel communiqué ait pu circuler témoigne du fait que certaines personnes supposément panafricanistes désapprouvent l'action des activistes qui, le 22 mai dernier, ont démoli les statues de Victor SCHOELCHER. Ce désavoeu fait partie du débat.

   Sinon certains de nos lecteurs nous ont fait le reprocher de ne pas publier certaines prises de position, ce qui est injuste. En effet, nous publions tout ce qui nous parvient sur notre boîte-mail montraykreyol@gmail.com, sauf évidemment ce qui nous semble diffamatoire et peut nous causer des problèmes judiciaires, surtout quand le texte qui nous est adressé est courageusement anonyme. C'est que nous sommes le seul site-Internet antillais à refuser toute forme d'annonce publicitaire, cela pour des raisons idéologiques, et du coup, nous n'avons pas les moyens financiers de supporter des procès en cascade.

 

Communiqué de Ras Toutancouleur

 

Nous, vrais Rastas, qui avons fait le vœu de Naziréat, déplorons les actes du MIR (Mouvement des Insatisfaits de la République) qui nuisent à notre image. Dreadlocks women and men sont les produits de Babylone comme leur chef Garcin qui fut enseignant et Maire, donc payé par Babylone. 

 

Leur demande de reconnaissance à Babylone, par Babylone, n'est pas notre direction. Eux suivent une partie de Malcolm X, celui qui prônait la complète séparation entre  blancs et noirs. 

Ces petites filles fashion n'ont rien de guide ou d'exemple. Sé twòp palé ki fè si krab pa ni tèt. Même après Pentecôte, aucun esprit saint ne va descendre sur elles. Qu'elles retournent à l'école de Babylone pour nourrir le système. Elles aiment la lumière du système, elles auront le feu de Babylone. 

Et si elles se sentent Négresses Marrons, qu'elles créent une société dans les bois de Madinina sans leur fond de teint de chez Yves Rocher.

 

Nous leur souhaitons un esprit plus sain.

Nous, c'est One love, JAH love !

 

Forever Loving JAH

I and I