Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Surfer sur les besoins en eau potable des Martiniquais est une honte !

Surfer sur les besoins en eau potable des Martiniquais est une honte !

  Certains (es) de celles et ceux qui se donnent aujourd'hui en spectacle à la CTM, qui tempêtent et vocifèrent à propos de la question de l'eau ne trompent personne.

                                                         ***

 La plupart sont en politique depuis vingt, trente ou quarante ans et au gré des différentes majorités qui se sont succédées à l'époque des deux conseils (général et régional), ont occupé des postes de responsabilité, de haute responsabilité parfois qui leur permettait de commencer à résoudre la question de la distribution de l'eau potable à la Martinique. ILS N'EN ONT RIEN FAIT ! Et ils et elles ont le culot de chercher à faire croire que les difficultés reposent entièrement sur les épaules d'Alfred Marie-Jeanne.
  C'est de la basse politique, de la politique politicienne du plus bas niveau.
 En réalité, ces grands défenseurs tardifs du petit peuple assoiffé sont déjà en campagne électorale pour les élections territoriales prévues en mars 2021 (si la pandémie de covid-19 s'arrête). Tel qui avait quitté son parti avec fracas parce qu'on ne l'avait pas choisi comme dauphin du grand chef et qui s'en est allé créer son propre parti, lequel n'a jamais réussi à émerger, se voit déjà dans les habits de président de la CTM, oubliant qu'il n'avait été sauvé de la disparition politique en 2015 que par la seule volonté de Marie-Jeanne. Tel autre qui n'a jamais exercé de sa vie d'autre activité professionnelle que "souceur" du même Chaben s'y voit lui aussi, oubliant que ledit Chaben lui a laissé une circonscription électorale sur un plateau d'argent. Telle autre, qui a récemment fait défection de son parti non pas pour des motifs idéologiques, ce qui pourrait se comprendre, mais pour des querelles d'ego, se voit, elle aussi, bien jouer un rôle important, sinon le plus important à la tête de la collectivité majeure. Tel autre encore, de droite, qui avait réussi à obtenir toutes les présidences des domaines économiques pour lui et les membres de son parti, découvre soudain que Chaben est un radin. Quelqu'un qui ne veut ni dépenser ni investir. Il découvre cela à...6 mois des prochaines élections !
  Alors ça crie, ça insulte, ça menace, ça s'allie puis se désallie sous les yeux à la fois effarés et indignés des Martiniquais. Vous ne trompez PERSONNE ! Le plus couillon des Martiniquais décrypte sans difficulté votre petit jeu malsain et le moment venu, nous nous chargerons de lui faire mieux comprendre vos magouilles politicardes. Nommément cette fois !...

Pages