Accueil

TENDRE PROGRESSIVEMENT VERS LE "ZERO CHLORDECONE"

Louis BOUTRIN
 TENDRE PROGRESSIVEMENT VERS LE "ZERO CHLORDECONE"

CHLORDECONE: Il y a 12 ans, le 31 Mai 2007, Raphaël CONFIANT et moi, co-auteurs de l’ouvrage « Chronique d’un empoisonnement annoncé - le scandale du chlordecone aux Antilles Françaises », dénoncions l'utilisation abusive et intensive de ce redoutable poisson dans l'agriculture aux Antilles

Plusieurs associations écologistes, tant en Martinique qu'en Guadeloupe, ont déposé plainte pour administration de substances nuisibles et mise en danger de la vie d’autrui. L'affaire a été délocalisée à Paris et la 1ere audience devant le Juge d'instruction a lieu au Tribunal de Grande Instance de Paris le 3 Juin 2010.

Le combat pour le CHLORDECONE est un combat que nous menons de très longue date...Tout en poursuivant l’action judiciaire, nous avons fait le choix de trouver, par nous-mêmes et pour nous-mêmes, des solutions...parce qu’il n’est plus tolérable que la population soit ainsi empoisonnée chaque jour petites doses après petites doses à travers les fameuses LMR (Limites Résiduelles Maxi) qui varient au gré des gouvernements et des Ministres.

Les solutions existent.... le Label ZÉRO CHLORDECONE en est une, mais le combat continue avec vous « moun Matnik » qui souhaitez légitiment manger sain « bon mangé peyi a », avec les agriculteurs qui entendent offrir des produits ZÉRO CHLORDECONE à leurs clients, avec les partenaires qui se sont mobilisés aux côtés du Parc Naturel de Martinique pour mettre en place ce label sans tarder....

Ce label, qui compte aujourd’hui plusieurs dizaines d’agriculteurs martiniquais, vise à rassurer les consommateurs quant à la production locale (car on ne sait pas le traitement réservé aux fruits, légumes et viandes importées) et à accompagner les agriculteurs vers une production saine labellisée ZÉRO CHLORDECONE...

Et le combat continue...nou ka asiré zot ki nou péké ladjé ï!

Pages