Accueil
COMMUNIQUE DU MIM A PROPOS DE L’UNIVERSITE DES ANTILLES

« TOUT CE QUI TRAINE, SE SALIT »

  Le 17 juillet 2014, le Gouvernement a pris une ordonnance pour la mise en place de l’Université des Antilles.

  Cette ordonnance, n° 2014-806 du 17 juillet 2014, devait faire l’objet d’une loi de ratification votée par le Parlement dans un délai maximum de 6 mois.

   L’absence de ratification crée un vide juridique qui fragilise lourdement la situation juridique de notre Université.

  C’est pour cela que le député Alfred MARIE-JEANNE (Président du MIM) a adressé un courrier, le 11 décembre dernier, à Mme Najat VALLAUD-BELKACEM, Ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche pour attirer son attention sur cette inquiétante situation.

  Il n’a reçu aucune réponse à ce jour !

  Serait-ce encore un énième manœuvre dilatoire de déstabilisation pour tenter d’étouffer l’affaire touchant un laboratoire de l’UAG ?

 

  Devant une telle situation, nous avons décidé de rendre publique la lettre adressée à la Ministre. (Voir la pièce jointe.)

                                                                                            Martinique le 13 janvier 2015,

                                                                                                         Daniel MARIE-SAINTE

                                                                                                       Secrétaire National du MIM

Document: 

courrier-amj-belkacem.pdf

Pages