Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

TOUTES LES NOUVELLES DU FESTIVAL CRÉOLE À MENTON DU 17 AU 19 JUILLET 2009.

“L{a Créolité exprimée frémit de la vie du Tout-monde, c´est le Tout-monde dans une dimension particulière, et une forme particulière du Tout-monde.
...
La Créolité nous libère du monde ancien}.”
Éloge de la créolité - in praise of creolness - Jean Barnabé, Patrick Chamoiseau, Raphaël Confiant (Édition bilingue Gallimard )

Menton, une très jolie ville située à la frontière italienne près de Vintimille, est la Cité des jardins et du citron surnommée “Perle de la France”. On y parle le mentounasc. Le roucoulement des Mentonasques “Bienvenus chez nous” est une si câline réception. Nous étions Malté mon mari et moi invités par l´écrivaine Marie-Reine de Jaham fondatrice de l'association culturelle “Patrimoine Créole”. Dépi sé kréyòl an débonnayé (illimitée, infinie), prèmyé douvan, la Terre est à moi. Chevalier des Arts et Lettres, Présidente de l'association "Le Cercle Méditerranée Caraïbe", Marie-Reine est aussi bien sûr Présidente du Festival Créole de Menton soutenu par ce qu´elle précise être ses partenaires institutionnels et privés. Marie-Reine avec qui j´ai fait connaissance sur Cyperspace et moi, partageons la passion d´être créole. Il n´y a pas de hasard. Nou enmé sa. À chacun sa cause.

[http://www.potomitan.info/bibliographie/dejaham/index.php->http://www.potomitan.info/bibliographie/dejaham/index.php]

Mi on ti causé !

Guadeloupéenne, résidente en Suède depuis trente-cinq ans, être créole signifie pour moi tout simplement être. Et être est une totale unification qui m´élève au-delà de la pensée, au-delà de mes joies et de mes souffrances, ce pourquoi je suis Créole et dans ma tête à coco, ma survie identitaire veut que nous soyons tous Créoles ! Yenkisarépétésa ! Si-w sé Javèl ou a tiré-y.

Dans mon programme sur l´étiquette créole, je dis toujours que si on invite un ou une créole chez soi, il faut savoir qu´une douzaine suit à chaque invité. C´est la générosité créole. Sésa. La Martiniquaise plus précisément, la Pierrotine Marie-Reine de Jaham en vraie créole invite depuis cinq ans (puisque c´est son cinquième Festival Créole) toute sa famille créole sur la Côte d´Azur. Pa emmerdé-y. Sé ba-y lè ! Et si consciemment nous reconnaissons la complexité du caractère créole de chaque créole, c´est croyez moi du pur bankoulélé que la Reine de Jaham gère en doucine et finesse créole solidement épaulée par son effectif arc-en-ciel : La chaleureuse Martiniquaise Guetty Jean, Trésorière du Cercle Méditerranée Caraïbe. L´anectodière Brigitte Fruneau, secrétaire. Le loyal Commandant Marc Labonne, chevalier de la légion d'honneur, vice-président. Le vigilant Jean Montoya aussi vice-président et sa femme Rose-Marie photographe du festival. Jean-Pierre Passé-Coutrin, animateur et la chanteuse Denyse Lopez, attachée de presse.

Je vis dans ma bulle de créole-suédoise où tout le monde il est beau et intelligent, tout en bougeant, aussi j´ai l´art d´entrer dans une guerre sans bâton en toute confiance, c´est-à-dire que je ne savais rien du festival et ses participants et il est à savoir... entre nous... que le plus souvent je ne sais rien, ce qui aiguise mon émerveillement et épice mon étonnement. Sé konsa an toujou lékòl ka apwann. Donc, bien placée à l´Atelier du rire par Marie-Reine à la “Kaz Bankoulélé”, qui selon Raphaël Confiant consulté avant mon départ vlé di "dézod","gran dézod", "sitiasion ki mélé toubolman"... , toujours escortée grâce à Dieu par mon mari Malté pas-un-pas sans Bata, j´ai emmené mon atelier du rire comme une tortue sa carapace, dans le village créole et dans tout Menton. Je me suis mêlée à toutes les sauces doucelettes et piquantes, en goûtant à toutes les situations pleine d´humour et de rires. Toujou kréyòl. An gran pou ayen. Érèzdibonnè !

Et puisque Menton est la cité des jardins je me suis laissée guider par le jardinier-photographe Jean-François Foury.

Saint-Pierre la ville de Marie-Reine à la Martinique était à l´honneur, aussi tout commença officiellement avec une exposition de photos du grand photographe André Exbrayat "Saint-Pierre, 1902. Avant et après" au Restaurant Napoléon sur la plage “Les Sablettes”, chez le joyeux luron Lionel Lopez à Menton. Des images historiques commentées par le maire bien-aimé de Saint-Pierre puisque réélu : Raphaël Martine en compagnie de sa suite culturelle. Les Pierrotins scellèrent traditionnellement ce moment par un bon ti-punch (é pa ti-krazi) et les délicieux accras de morue d´André Givogre, président de l'Office Municipal Du Tourisme de Saint-Pierre. Si i bon, di i bon ! Tout cela en la présence des gwokyap de la ville soient entre autres de François Madueno, le directeur attentionné de l´hôtel Méditerannée, du gaillard Christian Tudes, adjoint au Maire de Menton chargé du Tourisme, de la souriante Martine Casério représentante de Jean-Claude Guibal, le maire aussi réélu de Menton qui fait rimer écologie avec économie.

Puis nous avons déviré au Village Créole plein de kaz à l´Esplanade Francis Palméro titré d´après la maire qui a régné de 1953 à 1977. Ce n´est pas peu. C´est là où domine Le Bastion construit en 1636 en pleine mer alors, par les Princes de Monaco. À la cérémonie d´ouverture du Festival qui se fît à la “Kaz Kultur” les pieds dans l´eau, près de la mer qui fait wach, les discours inauguraux de Marie-Reine de Jaham, du député maire de Menton, de toutes les personnalités de St Pierre venus spécialement pour la circonstance et du Ministre Conseiller Chargé d´affaires a. i. d´Haïti, furent empreints de gratitude, courts et informatifs. M. Césaire était là. Tout ce cocktail de notables évoluait agréablement dans la saveur des bouchées créoles entre autres de Claude Gourana, chef cuisinier réputé de l'Ile Maurice, des bokites de Ginette la charmante Marigalantaise et du succulent dessert mariant le Citron de Menton et la Banane des Antilles de Mauro Colagreco, chef du Mirazur à Menton, au palmarès des 50 meilleures tables du monde. Toutes ces délicatesses se piochaient sur les tables décorées par l´artiste-peintre, plasticienne et architecte, la Mentonnaise Laurence Nemo, autour du vernissage de l´Artiste Rio Delafeuille. Peintre, poète, écrivain, parfumeur, danseur et styliste, ce grand Haïtien haut en couleurs sanctifiait Toussaint Louverture et sa grand-mère Antonia Vétiaque qui lui offrit le don, sous une pluie d´opulence, en toute splendeur, sous la bénédiction de son épouse Véronique Depalma-Christi et ses deux enfants. Son œuvre sera représenté à l´ONU à Genève du 26 octobre au 13 novembre 2009.

Toujours à la“Kaz Kultur”, la causerie de la matador Lyne-Rose Beuze, Conservateur des Musées Régionaux de Martinique, l´auteur d´un ouvrage sur le costume créole, a retenu le public et la joyeuse association “Jeunesse de Saint James” présidé par le vif Régina Robert, ce groupe d´Élégance et Courtoisie Créoles mété-y é woumété-y adan à la Kaz Bankoulélé, cependant qu´Edmond Mondésir de la Commission Culture du Conseil Régional de la Martinique et Gérard Page à tour de rôle donnaient de la voix dans le bèlè. Komen manman-w té ba-w ? Dé. Les cubis de Depaz sont partis comme tilili en six-quatre-deux. Les succulentes Martiniquaises en duo Michelle Houdin et Sylvie Agat-Zéphyr ont fait un tabac chez les enfants avec les aventures de Marmelade dans leur livre “Madou sirop et bons épices.” “

Les œuvres littéraires entre autres de Raphaël Confiant, Tony Delsham, Ernest pépin, Marie-Reine de Jaham, Édouard Glissant, Aimé Césaire, etc. étaient exposées à la case “Yé krik Yé krak” de l´Association Mamanthé tenu par Mona Georgelin : [http://www.caraibes-mamanthe.org->http://www.caraibes-mamanthe.org]/ Pwan adrès-la !

L´Association pour le Développement de la Culture Antillaise en Provence (ADCAP) était noblement représentée par le Président François Nilord, la souriante Claudine et la phénoménale artiste-peintre Yvette Lavallière l´Antillaise d´Aubagne. [http://www.adcap.fr/adcap.html->http://www.adcap.fr/adcap.html] Bon moun !

La Guyane a été brillamment et élégamment représentée par l´Association Musicale et Culturelle Dokonon présidé par Martial Fontellio. Tcho péyi a grajé et cassé tous les corps. La beauté des Guyanaises, leur joie de vivre, leur grâce, leurs danses, leurs grands robes créoles... Bèl moun toubòlman ! Ils ont tous enchantés la presse et moi-même. L´ivresse vertigineuse des pikyé djouk des touloulous a hypnotisé la salle qui redemandait du djouk-djouk. Man Serotte peut être fière de ses enfants.

Cuba, pays de “Buena Vista Social Club”, “Havana Club” et “oyé como va, qué ritmo, bueno pagosa,” avait la source du jus de canne et du mojito dans un bar qui n´a pas désempli. Aïnama !

Haïti était plus chéri que jamais. Le Ministre Conseiller Chargé d´affaires ad intérim, déja nommé, le jeune et fringant Fritzner Gaspard encadré par les secrétaires de l´ambassade Jocelyne Beranger et Emmanuelle Jean-Louis étaient là comme le à la par leur générosité, leur humilité, leurs sourires et leurs fermes décisions. Entre autres le fleurissement de la métamorphose d´Haïti et leur rappel que tous les cerveaux haïtiens sont décidés à faire tout ce qu´ils peuvent dans cette optique. Kivédi puisque la décision est le moteur de la volonté, tout moun ni entérè paré yo pou rézirèksyon a péyi la. É pi bonè sé gran-maten. Le plus tôt sera le mieux. Koute pou konprann !
L´historien Carlo A. Celius qui a nommé mes amis spirituels les grands peintres soient l´Haïtien Rolf Sambale, un artiste à célébrer et le légendaire Vincent Pimantel originaire de Saint-Domingue a conféré sur Haïti “Un pays, un art, une culture”. La peintre vodouiste Ginette Doumont célébrait la Déesse Erzulie. Jessica Constant Baudot éternise l´art Caribéen. “Méloband” de Louis Michelet a frappé le konpa-dirèk qui mit tout le monde au pas dans la chaude ambiance créole toujours d´Haïti chéri.

[http://potomitan.info/atelier/contes/conte_creole96.php->http://potomitan.info/atelier/contes/conte_creole96.php]

Les trois mousquetaires, l´énergique journaliste Réunionnaise Brigitte, Jim Derry le cameraman-auteur-compositeur et la journaliste farcie de jolité qu´est Vanessa Attali, Président et vice-présidente de l´ association Zégué-zen dont l’objectif est de venir en aide aux populations d’îles ou de pays sinistrés par une catastrophe naturelle (cyclone, tempête, inondation, canicule, séisme, éruption volcanique, raz de marées, incendies…) ont filmé pour Paris-Match.

[http://www.associationzeguezen.fr/comment_est_nee_lassociation.html->http://www.associationzeguezen.fr/comment_est_nee_lassociation.html]

La Guadeloupe était représentée par l´ambassadeur de la biguine qu´est Émile Antile, ancien danseur de "La Brisquante" de Madame Adeline, aujourd´hui à la tête de l´orchestre “ Ké Gwadloup” accompagné de Nicole Guglielmetti, la passionnée de biguines qui remerciait le Président du Conseil Régional de la Guadeloupe qui a financé leur déplacement à Menton et qui m´a donné des nouvelles de nos amis communs : Moune de Rivel la chanteuse, interprète, guitariste, actrice, peintre, poète, compositeur... la première artiste créole française à sillonner le monde entier au profit de sa culture et ses traditions créoles. Zópédisa gra é épé. Nicole la Parisienne-chabine résidente à Basse-Terre et moi parlâmes aussi de Gérard Laviny à qui la Guadeloupe vient enfin de rendre hommage et d´Al Lirvat le “Wabapeur”sacré Premier Trombone de jazz en 1945 en France. “Depuis longtemps, la Lumière me guide, d'où le combat que je mène pour la Biguine, pour qu'elle ne disparaisse pas car la Guadeloupe a donné naissance à d'immenses musiciens qui nous ont ouvert la porte. “ précise-t-elle. Le punch en musique au son de “Ké Gwadloup” té an zafè a-y. “Filozofi filozofi sésa ki ni.”

Jean-Pierre Passe-Coutrin Guadeloupéen conseiller municipal délégué à la ville de Sarcelles portait toutes manœuvres à l´animation. Rico Roberto le peintre Guadeloupéen-azuréen revenait d´une exposition au Sénégal et une en Chine. Ses deux-mots-quatre-paroles à la conférence sur la vastitude de la peinture caribéenne démontre sa puissante démarche et son véritable art d´être an tout´jan é toupatou.

“UNIVERSAL KRÉOL” présidé par Richard Régal vous prie de tout son être de “Créolisez votre intérieur”.

[http://www.universalkreol.com/->http://www.universalkreol.com/] Zò tann !

Gwladys la chorégraphe, professeur de jazz et de danses afro-caribéennes et ses danseuses “Kann Créole” de la Côte d´Azur ont créolement au “Son mélé” plongé les spectateurs dans une joyeuserie de ragga, coupé-dékalé, soukous, jump up, soca et bien sûr le seul médicament nou ni : le zouk.

Le musicien, auteur compositeur et producteur Georgie Jacquet était le premier à harmoniser le village Créole avec son dernier CD wololo chiré aladous avec le groupe Union. Le journaliste Félix Douglas accompagné de Ginette et leur bande étaient venus spécialement de Marie-Galante avec leurs sorbetières géantes sur la demande des Mentonnais qui avaient l´an dernier apprécié leur sorbet au coco et leur gastronomie marie-galantaise. Sorbé-la sé sousé dwèt ! Leur gentillesse m´a réconcilié avec ma Marie-Galante à moi :

[http://www.maxmapromo.com/index_mg.html->http://www.maxmapromo.com/index_mg.html] Mèsi anlo !

L'atelier “Mawé Tèt” avec Marietta Mothmora et la troupe "Les volcans" fût une belle réussite. Mon jeu de machann-bannann (UGPBAN) Guadeloupe-Martinique en duo avec la ravissante Odile qui nourrissait les enfants de toasts à la banane, cependant que je les rassasiais en leurs contant l´histoire de la mangue-pomme et du petit caca qui en fait était compère Zamba et compère Lapin, se taillant un franc succès chez les petits et les grands. Tout cela sous l´œil photographique du scientifique mathématicien Robert Brugerolles qui se décrit comme autodidacte persévérant. Nou a dé Robert.

Seychelles ! L´île de la Réunion et sa “Paille en queue”! Wè ! L´Océan Indien n´a rien raté. Frédéric Bestel, le directeur commercial du groupe St Aubin de l'île Maurice était présent. L’historien Mauricien Norbert Benoît nous a conféré avec beaucoup d´humour sur « Le Jardin de la Compagnie à Port-Louis » Wè ! L´île Maurice était là en famille à travers sa gastronomie, son rhum, son histoire, sa romance, ses chansons, ses danses séga sur scène et au bord de la mer, ses enfants, sa créolité, sa gratitude d´être là. Bonjour Paméla, Martine et Belinda ! La célèbre famille Mauricienne Roger, Marie-Josée et Alain Clency, la chanteuse Linzy Bacbotte tous de l´île Maurice, le groupe musical Menwar... tous de l´Océan Indien étaient, ils étaient tous là, ensemble, soudés du début jusqu´à leur vidé. Oui ! Ce sont eux qui ont fait le vidé. De la bonne humeur, plein de gentillesse, on pakyèt mizik, bon manjé, bon rònm, té péyi, dansé, dansé, dansé et chalè.

La fête créole était partout dans la ville. Entre autres à l´hôtel Westminster avec “Ké Gwadloup”, au Casino Henri Barrière avec l´orchestre de la famille Clency de Saint-Maurice et à l’Hôtel Méditerranée où encore le très sympathique directeur François Madueno alliait sur le toit de l´hôtel, Art et Saveurs en l’Exposition “Rêve Caraïbe” où se montraient les œuvres bariolées et panachées de tendresse et d´amitié d´ Isabelle de Regnauld de la Soudière, la Mentonnaise de “Kaz koulè”(partagée avec la sculptrice de miroir Sophie) et la Martiniquaise Lydia Jean qui aussi donnait son corps bande dans la kaz “Lolo”. Tout cela en plein dégustation de l´eau de vie de canne créole de Clément, JM et Damoiseau, et de Cigares servis par Dominique de Laguigneraye et Aldo Pajarin, tandis que Mitch Zéline le créateur des Dynamitch d´or faisait son heure caméra au poing, telle une arme visuelle de charme. Wè ! Eau de vie de canne ! Sékonsa yo ka disa konyéla.

Dimanche, le début de la clôture se fit par une procession du Village Créole vers la Basilique Saint Michel Archange, l'œuvre du génois Lorenzo Lavagna construite en 1639 et ouverte au culte en 1653. D´abord une église, elle est consacrée d´abord basilique mineure par le pape Jean Paul II, puis Basilique kivédi église privilégiée, en 2000. Pour la messe créole solennelle faite par le Père Gay, bien organisée par Anne-Marie et Jean-Pierre Laboure de la communauté Paroissiale de “Notre Dame des Rencontres”, elle était pleine à craquer de touristes et de gens des quatre coins de l´horizon. Les matadors et leurs cavaliers habillés au penpan sur leurs trente-et-un firent les offrandes au Seigneur : des fruits exotiques. Et tout le monde sans exception chanta en créole... parce que nous sommes tous Créoles. On me demanda de lire l´évangile sur la paix. C´est la première fois que je m´exprimais à l´église catholique-apostolique-romaine. Parler de Paix et d´Amour dans le respect dévotieux à la Créolité est fortifiant. Ce fût je le reconnais un moment inoubliable. Puis suivi le décollage au rhum Depaz de la Martinique et Barbancourt d´Haïti ajouté au bwè-majé au Village avec Mireille, Héry Luco et le groupe culturel de Saint-Pierre sous l´attention discrète de Marie-Reine.

Puisque lèspri kay pli vit ki kò, le Festival Créole 2009 à Menton, le pays où la culture est une fête est une belle manière créole de se transporter à la Guadeloupe (Marie-Galante, Les Saintes, Désirade, Saint-Martin, Saint-Barthèlemy), Martinique, toutes les Guyanes, Haïti, Saint Vincent, Anguille, Jamaïque, Sainte Lucie, République Dominicaine, La Grenade, Cuba, Vénézuela, Seychelles, îles de la Réunion, l´île Maurice dans l´Océan Indien... Rodrigues, Cap Vert... La Louisiane... toupatou parce que répétons le bel-air : Nous sommes tous Créoles !

Mèsi anlo Marie-Reine ! Mèsi !
[
http://www.montraykreyol.org/spip.php?article753&lang=fr-> http://www.montraykreyol.org/spip.php?article753&lang=fr]

Maxette Olsson

photos Mate Olsson

Image: 

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages