Accueil

Un magasin de "graines" a ouvert à Fort-de-France : c'est la ruée !

Un magasin de "graines" a ouvert à Fort-de-France : c'est la ruée !

   La justice française sous les Tropiques étant d'une célérité de paresseux, ce charmant animal amazonien qui grimpe aux arbres avec une lenteur étudiée, voici que de partout, on entend dire que le Jedaï reviendra hanter les terres qu'il a (financièrement) dévastées durant des décennies et dont il avait été chassé par une légion de valeureux gladiatrices et gladiateurs naturellement bronzés.

   Du coup, c'est la panique à bord et d'abord chez les tièdes, les pleutres et les lâches, ceux qui se sont soigneusement tenus à carreau durant cette bataille épique et à qui le Jedaï reproche justement de n'avoir rien fait pour lui venir en aide. Il leur promet rien moins que de leur botter les fesses à l'aide de son pied gauche qu'il assure avoir musclé durant son douloureux (et impécunieux) exil. Les gladiatrices et gladiateurs, eux, s'en foutent royalement. Ils sont prêt à ressortir leurs lances et leurs boucliers comme autrefois et à regagner le champ de bataille si besoin est. Leur cri de ralliement est même le célèbre Banzaï ! des samouraïs japonais.

   Sentant qu'il y avait là un marché porteur, un jeune et dynamique entrepreneur foyalais s'est donc empressé d'ouvrir un magasin de "graines" à l'attention des tièdes et des lâches. Depuis, c'est la ruée ! Son enseigne est littéralement prise d'assaut par tous ceux que le retour du Jedaï terrorise tout bonnement et, pour tout dire, donne la cacarelle. Gladiatrices et gladiateurs se tordent de rire, bien évidemment ! Interrogé sur ce subit succès commercial par l'un de nos célèbres reporters de guerre, l'un des gladiateur s'est refusé à tout commentaire, se contentant, énigmatiquement, de lâcher, hilare :

   "Zafè tjou mel ki pwan plon !"...