Accueil

Un mur construit contre des...autochtones !!!

Un mur construit contre des...autochtones !!!

   Qu'autrefois, les Chinois aient construit la fameuse Grande Muraille afin de se protéger des invasions mongoles répétées est compréhensible. Ils étaient chez eux, sur un territoire qu'ils occupaient depuis des millénaires et il n'y avait aucune raison qu'ils permettent à des gens venus d'ailleurs de s'en emparer.

    La Grande Muraille n'a rien à voir avec le Mur de TRUMP.
    Pourquoi ?
   Pour une raison que personne n'ose dire, surtout pas les grands médias : la grande majorité des prétendus migrants partis du Honduras et remontant vers le Rio Grande ainsi que leurs alter ego salvadoriens, guatémaltèques et mexicains sont des...autochtones. Autrement dit des Amérindiens (pour certains métissés) qui vivent en Amérique du centre et du nord depuis au moins 6.000 ans. Or, la famille TRUMP est en Amérique du nord depuis...2 générations seulement. Les grands-parents de Donald étaient des Allemands.
   Voir donc à la télévision les images d'Amérindiens être refoulés de LEUR PROPRE SOL est quelque chose d'absolument scandaleux qui , bien évidemment, ne choque pas les bonnes âmes occidentales qui ont le culot de parler de "Grand Remplacement". En effet, s'il y a eu pareille chose, c'est bien en Amérique du Nord où les Anglais, Allemands, Français, Italiens, Polonais, Juifs, Hollandais et autres ont "remplacé" les Amérindiens en les exterminant d'abord, puis en parquant ce qui en restait dans des réserves.
     Les Amérindiens sont en guerre contre l'Occident depuis 5 siècles.
   Cette guerre est loin d'être terminée. Chaque enfant amérindien qui meurt sur le parcours jusqu'au Rio Grande, chaque femme amérindienne qui est violée, chaque homme amérindien qui est racketté ou assassiné paye au prix fort la "Découverte de l'Amérique". "Salvadorien", "Guatémaltèque", "Hondurien" ou "Mexicain", ça ne veut pas dire grand chose.
   Ce sont des Amérindiens ou des Métis amérindiens qui ont donc le droit le plus absolu d'arpenter le territoire millénaire légué par leurs ancêtres...

Pages