Accueil

UN PORT EN EAUX TROUBLES

Le 26 mai 2015, les travaux portuaires de Fort-de-France ont démarré en toute opacité: quels travaux vont être réalisés ? Ceux figurant sur l'arrêté d'autorisation, ceux diffusés dans les médias et appelés "nouveau projet" ou encore un autre projet entendu à la radio au démarrage des travaux ? Et pourquoi les autorités sont-elles si réticentes à communiquer les documents importants aux associations ?

PETIT RAPPEL (pour ceux qui ont manqué les épisodes précédents...)
 
Dans ce projet, les coraux sont destinés à être utilisés comme matériaux de constructions GRATUITS !
C'est illégal à plus d'un titre car :
  • les coraux sont protégés à la Martinique → aucune dérogation n'a été délivrée pour ce projet
  • pour extraire des matériaux, il faut un titre minier → le projet ne comporte aucun titre minier
  • pour qu'un projet comportant des impacts importants sur l'environnement soit autorisé, il doit être déclaré d'Intérêt Général → Il n'y a aucune déclaration d'intérêt Général
     
    Malgré toutes ces motifs d'illégalité, une autorisation a été accordée par le Préfet de l'époque...
 
Plusieurs versions pour un même projet
En octobre 2013, des travaux portuaires ont été autorisés par arrêté préfectoral. Ces travaux comprennent:
- le dragage (= action d'enlever des boues dans un plan d'eau) des boues aux endroits où sont prévues les extensions
- la création d'une mangroves artificielle à partir d'une partie de ces boues et le clapage (= rejet des boues en haute mer) du restant de ces boues.
- la destruction et le concassage de récifs coralliens à la biodiversité exceptionnelle pour être utilisés comme matériaux de construction gratuits.
Projet d'extension officielle datant d'octobre 2013 (extrait du dossier de demande d'autorisation).  Les extensions sont en orange foncé. Le plan du port avant travaux est en haut à gauche.
 
Suite à la mobilisation de notre collectif et à de nouvelles études, le projet aurait été modifié.
Durant une rencontre de pseudo-concertation le 19 décembre 2014, les autorités nous ont présenté un nouveau projet en 2 phases. La première phase (extension sud-est) s'effectuerait :
- sans dragage,
- ni clapage, ni création de mangrove artificielle
- ni destruction corallienne,
soit une première phase écologiquement « propres ».
La deuxième phase (extension nord-ouest) serait réduite de 9 à 3 ha. En revanche, les choix pour cette extension ne sont pas arrêtés, ils ne le seront qu'après « concertation » avec les associations.
 
Par ailleurs, les autorités ont refusé de nous communiquer les documents décrivant ces modifications. Ils se sont aussi opposés de façon catégorique à modifier l'autorisation d'octobre 2013 qui est donc toujours en vigueur.
 
Enfin, une dernière version auraient été présentés au démarrage des travaux , le 26 mai 2015, par un ingénieur du port sur les ondes de Martinique Première. Ils consisteraient en une première phase d'1 seul ha et une deuxième de 2 ha. Ce qui nous laisse totalement perplexe ( 1 ha en 8 mois !? C'est très lent et probablement peu rentable ! À moins que le calendrier aurait changé aussi...).
 
Les choix environnementaux des différentes versions du projet. On remarque que beaucoup de questions restent en suspens. On doit à garder à l'esprit qu'aucune description des projets de décembre 2014 et mai 2015 n'a été rendue publique.
 
Quelle version est en cours de réalisation ? Celle d'octobre 2013, décrite dans l'autorisation toujours en vigueur ? Celle de décembre 2014, largement diffusée dans les médias mais sans aucune base officielle ? Celle de mai 2015, invraisemblable mais plus récente ?
Pourquoi les autorités ont-elle refusé de modifier l'arrêté alors que le nouveau projet est si différent ? Pourquoi sont-elles si réticentes à divulguer les informations concernant ce soi-disant « nouveau projet » ? Se réserveraient-elles le droit de faire évoluer le projet à leur guise ?
 
A quand une « réelle » concertation ?
Alors qu'ils se disent dans un processus de concertation, les premiers documents en notre possession concernant le nouveau projet ont été des articles de presse ! Et c'est aussi par la presse que nous avons appris le démarrage des travaux !
 
Des concertations avec les associations sont prévues courant 2015 pour la deuxième phase. Le Grand Port et la Préfecture en seront-ils capables? Cesseront-ils d'essayer de nous duper ? Seront-ils dans un état d'esprit de coopération ?

Début de réponses très prochainement, puisqu'une rencontre avec le Directeur du Grand Port est prévue dans quelques jours. Nous espérons qu'elle ne se réduira pas à une simple opération de communication. A suivre...

N'oubliez pas de signer la pétition !

 

Pages