Accueil

Un professeur reçoit un avertissement pour avoir parlé créole

Un professeur reçoit un avertissement pour avoir parlé créole
Lors d'une réunion pour un incident en classe, un enseignant à l'école Laurent Vergès au Port, prend la parole et s'exprime en créole, qui est la langue maternelle de 80% des élèves. 

Or, l'inspecteur était présent ce 11 décembre 2018. Ce dernier lui a interdit de poursuivre en créole et lui a ordonné de parler en français sous peine de sanctions. 

L'enseignant habilité à enseigner dans la langue "régionale", a été convoqué par l'inspection en avril dernier et se voit recevoir "un avertissement solennel", pour refus d'obtempérer. 

Suite à cet avertissement, la FLAREP -Fédération pour les Langues Régionales dans l'Enseignement Public- a lancé une pétition pour dénoncer "l'attitude scandaleuse de l'administration éducative". 

Ils demandent ainsi le retrait de cet "avertissement solennel" ainsi que la diffusion d’une circulaire académique reconnaissant l'usage par les enseignants des deux langues de la région dans l’exercice de leurs fonctions.
 

Le professeur d'école milite également à titre personnel pour l'égalité linguistique entre français et créole, pour un bilinguisme équilibré.

Charline Bakowski

 

Pages