Accueil

Un sondage par l'Internet est-il un...sondage ?

Un sondage par l'Internet est-il un...sondage ?

   C'est la question que l'on est obligé de se poser depuis que l'Internet a envahi nos vies soit à peine deux décennies. En effet, avant lui, les sondages répondaient à des protocoles très précis avec des enquêteurs (ou sondeurs) envoyés sur le terrain au contact du grand public, munis de questions variées et surtout ouvertes et les résultats étaient soigneusement analysés et surtout pondérés par classe d'âge, sexe, lieu d'habitation, profession etc...

     C'est dire que les sondages d'avant l'âge de l'Internet possédaient une certaine fiabilité. Nous disons bien "certaine" car, par définition, un sondage ne donne pas un résultat définitif, contrairement à ce que la plupart des gens croient, mais indique une tendance du moment, tendance qui peut varier à tout moment. Or, qu'en est-il des nouvelles formes de sondage, celles qui sont faites par le biais l'Internet ?
      Première remarque : elles ne touchent que ceux qui ont l'Internet ou Whatsapp. Question : quel pourcentage de Martiniquais est concerné ? Deuxième question : elles ne touchent que les gens qui passent beaucoup de temps sur l'Internet ou Whatsapp. Question : combien de Martiniquais sont concernés. Troisième question : les noms de personnes ou les événements sur lesquels on demande à l'internaute de se prononcer correspondent-ils forcément à ceux que ledit internaute à en tête ? etc...etc...
    On pourrait questionner à l'infini les sondages-Internet.
   En réalité, un sondage-Internet est une farce. Pire : une manipulation de l'opinion publique qui n'honore pas ceux qui s'y livrent. Surtout dans des pays comme les nôtres où l'opinion publique est fragile, voire inexistante. Car il suffit à n'importe qui de mobiliser ses parents, amis et alliés pour qu'ils aillent sur un ordinateur ou leur portable et cliquent en faveur ce cette personne. Comme pour Miss France...
   Grotesque...

Pages