Accueil

Un végan refuse de communier pour ne pas manger le « corps du Christ »

Un végan refuse de communier pour ne pas manger le « corps du Christ »

Le catholicisme est il compatible avec le véganisme ? Voici la complexe question que pose le fait divers survenu ce matin À l’église Saint Honoré des Pieux de la petite commune de Longcochon dans le Jura (pas la peine de googler, cette commune existe)

Rico Munion, un paroissien vient de créer un mini scandale lors de la messe dominicale en refusant ouvertement de communier. Il s’est converti depuis peu au véganisme, et refuse dorénavant l’Eucharistie pour ne pas avoir à manger le « corps du Christ »

« J’ai banni depuis peu la viande de mes habitudes alimentaires, et cette nouvelle philosophie se place au dessus de ma foi chrétienne », se justifie le paroissien.

« Mes cours de catéchisme m’ont permis de remarquer que ce « Corpus Christi » est à base de viande, et j’ai des raisons de penser que ce corps a énormément souffert avant d’être tuer. Je me refuse de manger un corps qui a été maltraité aussi atrocement.On attaque les bouchers à causes de leur méthodes d’abattage inhumaines, ce n’est pas pour cautionner cette mise à mort effectuée sous la torture. »

Rico Munion est actuellement en pleine réflexion philosophique. Il se demande si son véganisme nouveau est compatible avec sa foi chrétienne, qui outre l’ingestion du corps du corps du Christ, fait la promotion de l’abattage comme cette parabole du veau gras.

Le cas de Rico risque de faire des émules dans les rangs véganistes, et l’église risque d’enregistrer une nouvelle vague de renoncements, aussi importante que celle qui l’a frappée après les affaires de pédophilies de triste mémoire.