Accueil

Une Académie Culinaire du Monde Créole, pour quoi faire ?...

Une Académie Culinaire du Monde Créole, pour quoi faire ?...

L’Académie de l’Art Culinaire du Monde Créole est une structure d'envergure internationale qui a pour objectifs de Promouvoir, préserver, enseigner et assurer la diffusion de la cuisine créole de par ses territoires dans la plus pure tradition de l'art culinaire et des arts de la table, tant en France qu'à l'étranger.

Aucun texte alternatif pour cette image

Créée en 2011, son existence s’est imposée d’elle-même conformément aux objectifs qu’elle s’est donnée, dans une reconnaissance de sa mission et de l’intérêt public de son action : la promotion, la défense et la sauvegarde de la Gastronomie Créole.

Lieu de réflexions et de propositions d’actions face aux grands défis de notre époque, l’Académie de l’Art Culinaire du Monde Créole tire son originalité de la diversité des origines de ses membres permanents : chercheurs, agronomes, sociologues, économistes, avec une forte représentativité des métiers de la Gastronomie.

Les académiciens sont nommés dans le cadre d’une procédure de recrutement rigoureuse, qui prend en compte l’excellence des personnes et le rayonnement de leurs travaux en France et à l’international.

Cette diversité des approches permet d’apporter une expertise collective et indépendante et de rechercher un consensus large sur des questions complexes débattues au sein des nombreuses commissions.

Les documents produits par l’Académie doivent être validés par l’Assemblée plénière (Conseil d’Administration et Conseil Académique) à l’issue d’un processus garantissant la qualité et l’impartialité.

Elle participe au développement des réflexions menées au niveau international.

L’Académie de l’Art Culinaire du Monde Créole développe une pensée indépendante, libre, originale.

Elle privilégie la raison aux préjugés, l’innovation au poids des traditions et l’impartialité aux intérêts partisans.

Elle mène ses travaux en toute indépendance, en associant à ses réflexions le secteur de la production, les milieux de la recherche scientifique, le monde politique et les acteurs socioéconomiques.

Pages