Accueil

UNE THESE DE DOCTORAT COMPARANT LA PEDAGOGIE DES ECOLES CONFESSIONNELLES AU BENIN ET EN MARTINIQUE

UNE THESE DE DOCTORAT COMPARANT LA PEDAGOGIE DES ECOLES CONFESSIONNELLES AU BENIN ET EN MARTINIQUE

  Le Bénin et la Martinique ont beaucoup de liens historiques.

   La majorité des Nègres qui furent mis en esclavage et transportés chez nous provenait du Bénin lequel portait le nom de "Dahomey" à l'époque. Ce fut d'ailleurs le cas des autres îles antillaises colonisées par la France comme Saint-Domingue devenue Haïti en 1804 après une indépendance arrachée de haute lutte contre l'armée de Napoléon Bonaparte. Influence dahoméenne si forte que la linguiste québécoise Claire LEFEBVRE est allée jusqu'à écrire que le créole haïtien était de l'éwé relexifié c'est-à-dire avec un lexique français, l'éwé étant l'une des principales langues du Dahomey.
   Béninois vivant à la Martinique et prêtre dans la paroisse du Marigot depuis plusieurs années, Gilles AIZO a soutenu ce vendredi 29 novembre une thèse de doctorat intitulée "Pédagogie chrétienne et comportement des élèves. Comparaison de deux modèles confessionnels protestant et catholique en "sociétés postcoloniales". Le cas du Bénin et de la Martinique". Son directeur de thèse a été le Pr Raphaël CONFIANT de l'Université des Antilles avec comme co-encadrant Max BELAISE, maître de conférences au sein du même établissement.
   Le jury de soutenance a été présidé par le Pr Roger SOME de l'Université de Strasbourg et était composé du Pr Solange LEFEBVRE de l'Université de Montréal, de Mme Odina BENOIST, maîtresse de conférences-HDR de l'Université Paul Cézanne Aix-Marseille III, de Mme Isabelle HIDAIR-KRIVSKY, maîtresse de conférences-HDR à l'Université de Guyane ainsi que de M. CONFIANT et BELAISE. Le travail de recherches de Gilles AIZO, qui se situe à la croisée de l'anthropologie, des sciences de l'éducation, de la philosophie et des langues et cultures créole et africaine, a été effectué à partir de multiples enquêtes dans différentes écoles confessionnelles du Bénin et de la Martinique. Elèves, parents d'élèves et responsables scolaires ont été questionnés dans les deux pays avec pour objectif premier de rechercher si la pédagogie d'inspiration chrétienne (catholique et protestante) telle qu'elle est mise en œuvre par ces établissements favorisait ou non la réussite des élèves dans un contexte mondial marqué par l'invasion des nouvelles technologies dans les salles de classe et la remise en question de l'autorité de l'enseignant.
   Cette thèse, qui sera bientôt mise à la disposition du public à la Bibliothèque universitaire du campus de Schoelcher a été à la fois critiquée comme il se doit et également saluée pour ses qualités par le jury qui a attribué le titre de docteur à Gilles AIZO...
Image: 

Pages