Accueil

Raphaël Bordelais : "Il faut savoir que c'est Alfred Marie-Jeanne qui a bloqué la Martinique le 05 février 2009 !"

Raphaël CONFIANT
Raphaël Bordelais : "Il faut savoir que c'est Alfred Marie-Jeanne qui a bloqué la Martinique le 05 février 2009  !"

   Y a-t-il encore des journalistes en Martinique ? Comment peut-on laisser quelqu'un dire n'importe quoi sur les ondes sans que personne ne lui porte la contradiction ? C'est ainsi qu'on a entendu le transporteur Raphaël BORDELAIS déclarer urbi et orbi, en hurlant presque, qu'il allait bientôt bloquer la Martinique :

   "..parce qu'il faut savoir que c'est Alfred Marie-Jeanne qui a bloqué la Martinique le 5 février 2009 !".

   Cette énormité a été proférée par quelqu'un qui est 9è adjoint du maire de Schœlcher et donc membre d'EPMN lequel voit sans doute là l'occasion de mettre en difficulté la CTM et son président Alfred MARIE-JEANNE. Chacun sait, en effet, que la grande grève de 2009 a été organisée par un collectif de syndicats et que nos politiques, tant en Guadeloupe où le mouvement avait démarré qu'en Martinique, avaient été pris de court. Non seulement pris de court mais pointés du doigt, marginalisés, et que ces mêmes politiques ont eu toutes les peines du monde à se faire entendre.

   Mieux : lorsqu'à un moment de cette grève, Alfred MARIE-JEANNE avait demandé de desserrer un peu l'étau pour que la population puisse se ravitailler et faire de l'essence, il avait reçu une volée de bois vert de la part des syndicats qui dirigeaient la grève. Il avait été hué, traité de briseur de grève, d'allié du patronat ! Comme donc R. BORDELAIS peut-il déclarer aujourd'hui que MARIE-JEANNE était l'instigateur de ce mouvement et que c'est lui qui avait bloqué la Martinique ?

   Une telle malhonnêteté intellectuelle a été soufflée au sieur BORDELAIS par ses compères du PPM selon le principe de "plus c'est gros, plus ça passe". 2009 étant loin, ces brillants esprits se disent que le peuple a oublié qui était derrière la grève et que faire aujourd'hui porter le chapeau du blocage de la Martinique à l'époque au président Alfred MARIE-JEANNE est une excellente façon de lui glisser une peau de banane sous les pieds. C'est bas, c'est petit !

   C'est intellectuellement malhonnête surtout. Enfin "intellectuellement"', n'exagérons pas car ça vole au ras des "zeb-gra"...

Commentaires

Véyative | 23/02/2017 - 05:30 :
J'apprécie avec délectation le tout dernier paragraphe! J'étais médusée d'entendre cela. Et puis comment aimant mon pays je pourrais menacer de bloquer , il y a trop de souffrances pour rajouter des angoisses. J'ai du pour ma part tenter d'apaiser une amie qui me confiait : " comment vais je faire pour aller travailler?" Au fait, pourquoi les transporteurs n'augmentent-ils pas leur prix? Demande t-on à l'Etat de diminuer la TVA? La TVA tombe dans le pot commun, mais la taxe sur les carburants reste en Martinique non?

Pages