Accueil

Jean Lassalle accusé d’agression sexuelle par deux de ses anciennes brebis

Le hashtag #balancetonporc n’en finit pas de faire parler de lui. Aujourd’hui, c’est Jean Lassalle, député et ancien candidat à l’élection présidentielle française qui se voit accusé de harcèlement… par deux des brebis qu’il gardait à l’époque où il était berger. Emoi sur la toile ! « Tout le monde savait ! » C’est ce qui ressort le plus lorsque ces histoires sont évoquées. « C’est même sujet à plaisanterie dans le milieu de la bergerie » expliquent les victimes. Pourtant, leur histoire n’a rien d’amusant. L’une dit qu’il a abusé d’elle lors d’une nuit à la belle étoile ; elle n’aurait cessé de hurler pendant l’acte et ce, devant le reste du troupeau qui ne comptaient pas moins 85 moutons ; aucun d’entre eux n’aurait réagi, pas même les plus jeunes (la victime dénonce au passage le ‘silence’ des agneaux). L’autre prétend avoir reçu une main aux fesses lors du dernier salon de l’agriculture, à nouveau sans l’indifférence générale des journalistes qui auraient été jusqu’à filmer la scène.

Du côté de l’ancien député, on se défend : « Pour le salon de l’agriculture ce n’était qu’une main aux fesses, on va pas en faire une histoire. Pour ce qui est de ce qu’il s’est passé à l’époque où j’étais berger, c’était tout sauf un viol. Si vous aviez vu cette petite allumeuse, vous auriez sans doute fait pareil. » François Bayrou a aussi tenu à défendre celui qui fut autrefois son allier : « Vous savez, je me suis déjà retrouvé seul avec une chèvre et les idées vous viennent vite à l’esprit. Après coup, on a honte, mais c’est souvent trop tard. » Du côté des associations, c’est l’indignation ;  Gaïa a porté plainte et a lancé le hashtag #balancetonberger. Quant aux brebis, elles vont sortir un livre pour relater leur calvaire, qui s’intitulera « Bêler », tout simplement. Espérons que ce cri de détresse sera entendu à l’avenir.

Commentaires

Véyative | 23/10/2017 - 05:35 :
Les femmes aussi harcèlent. Attention que les hommes ne se mettent à les dénoncer aussi. A la fin on va peut être rire d'avantage encore.

Pages