Accueil

L'afro-descendance serait-elle un brevet de "martinicanité" ?

   La représentante du mouvement EN MARCHE en Martinique s'est sentie obligée de justifier son appartenance ethnique (Indien + Blanc) alors qu'elle a toujours vécu dans l'île aux fleurs. C'est la première fois qu'on assiste à pareil spectacle chez nous et ce n'est que l'une des innombrables conséquences du noirisme imbécile qui y sévit depuis un peu plus d'une décennie déjà et qui prend chaque jour plus d'ampleur à cause de l'inculture crasse, sidérale même, de certains qui se prennent pour des intellectuels, voire même des prophètes. Ces derniers endoctrinent une jeunesse elle-même en désarroi et jouent sur des clichés et des slogans faciles au lieu d'inciter celle-ci à réfléchir et donc forcément à lire. Caricaturant la pensée de CESAIRE et de FANON, ces endoctrineurs noiristes sont un poison pour notre société pluriethnique, un poison qui la mine à petits feux et qui aura fatalement la conséquence suivante : chaque Martiniquais sera sommé de prouver son "afro-descendance".

    Elle n'a pas le phénotype martiniquais, écrit en substance un blog noiriste (qui, soit dit en passant n'a pas honte de n'utiliser que le français à savoir une langue de...Blancs). Sans blague ? MARIE-JEANNE a-t-il le "phénotype martiniquais" ? Claude LISE ? Serge LETCHIMY ? Johnny HAJJAR, le secrétaire général du PPM ? Depuis quand chacun doit-il présenter un brevet de martinicanité ? Mais le pire est le noiriste non-indépendantiste ou anti-indépendantiste. Il voue le Blanc aux gémonies, mais il ne veut pas de l'indépendance de la Martinique et veut donc rester entre les bras du...Papa Blanc. Il va jusqu'à employer l'expression imbécile : "les peuples nègres de la France". Comprenne qui pourra !

   Nous sortons de trois siècles de "blanchisme" c'est-à-dire d'odieuse domination békée, ce n'est pas pour sombrer le "noirisme" qu'ont, d'ailleurs déjà expérimenté François DUVALIER alias Papa DOC, en Haïti, et Idi Amin DADA en Ouganda, cela avec les conséquences désastreuses et surtout les crimes que l'on sait. AUCUN MARTINIQUAIS N'A A JUSTIFIER SA MARTINICANITE. D'autre part, l'afro-descendance n'est pas obligatoire pour être un Martiniquais quand bien même la majorité des Martiniquais sont Noirs.

   Cette (stupéfiante) autojustification de la part d'une responsable politique est donc le signe inquiétant de l'installation dans les esprits de ce délire racialiste qui, à terme, ne peut que gangrener notre société. C'est pourquoi nous le combattrons SANS MERCI !...

Commentaires

Véyative | 02/11/2017 - 06:30 :
Il faut le répéter sans cesse car issus du metissage nous avons toutes les apparences.

Pages