Accueil

Conflit du Parc Naturel : la mairesse du Morne-Rouge et le PPM volent au secours du DGS insubordonné

   On aura tout vu dans ce conflit qui oppose le DGS du Parc Naturel de la Martinique et le président du même organisme, élu à la CTM et membre du conseil exécutif :

 

   . le DGS qui refuse de mettre en place des décisions pourtant votées par les élus de la CTM, notamment la création d'un Centre des Métiers de l'Environnement.

 

   . un syndicat, la CDMT, non représenté au Parc Naturel, qui monte au créneau et organise le blocage de l'entrée de celui-ci depuis deux semaines à l'aide des seules 22 employés (sur 149) qui sont grévistes.

 

   .  CDMT dont on se souvient qu'elle avait refusé de défendre Mme Frédérique FANON, DGS de l'ex-Conseil général, au motif que "la CDMT ne défend pas les cadres" et qui aujourd'hui défend le DGS du Parc Naturel au salaire de 7.500 euros mensuels.

 

   . le secrétaire général de la CDMT qui se fend d'une tribune dans la presse pour défendre le DGS du Parc Naturel, tribune dans laquelle il fustige l'alliance du "GRAN SANBLE" e de "BA PEYI-A AN CHANS", traitant ces derniers de "colonialistes", révélant ainsi la vraie nature__politique__du conflit.

 

   . le DGS insubordonné qui déclare en Une de France-Antilles qu'outre son combat personnel et syndical, il "mène un troisième combat plus important, le combat politique".

 

   Etc...etc...

   Sans compter les choses suspectes qui se sont passés au PNM à l'époque du Conseil régional dirigé par Serge LETCHIMY (président du PPM) :

 

    . l'attribution d'une prime mensuelle de 1.700 euros au DGS début décembre 2015 c'est-à-dire quelques jours avant le changement de majorité et l'installation de la CTM, prime qui est supérieure au salaire de...50% des employés du Parc Naturel.

 

   . le paiement par le Parc Naturel des..."totems du Grand Saint-Pierre", ces poteaux fichés en terre juste avant le tunnel du Carbet qui, aux dires de l'ex-Conseil régional, auraient coûté 350.000 euros, mais qui, vérification faite, ont coûté plus du double soit 750.000 euros. Depuis quand un Parc naturel règle-t-i la facture de choses censées relever de la...culture ?

 

   En dépit de toutes ces "vakabonnajri", voici que la mairesse du Morne-Rouge organise une "réunion des élus" pour apporter un soutien au DGS insubordonné du Parc Naturel !!!

   En réalité, il s'agit d'une réunion des élus PPM/EPMN qu'avec la complicité d'une certaine presse, on fera passer pour une réunion (et un soutien) des élus tout court.

   Atè Matinik, nenpot ki sa pé fet !...

Commentaires

mimoin | 12/11/2017 - 12:53 :
Entre incompétent on se serre les coudes

Pages