Accueil

LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES ACCUSE LA MAIRIE DE FORT-FRANCE : "INSINCERITES", "ARTIFICES", "GESTION DISPENDIEUSE", "MASQUAGES" ETC...

LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES ACCUSE LA MAIRIE DE FORT-FRANCE : "INSINCERITES", "ARTIFICES", "GESTION DISPENDIEUSE", "MASQUAGES" ETC...

   Comment traduit-on l'expression "volée de bois vert" en créole ?

  An lawonn bwa ? An jé kout balata ? An papa plich ? An dékalaminaj ? An suif ? La langue de nos aïeux est riche de toutes sortes d'images évocatrices capables de refléter ce que la Chambre Régionale des Comptes a récemment infligé à la municipalité de Fort-de-France, bastion du PPM (Part Progressiste Martiniquais) depuis plus d'un demi-siècle.
 Heureusement pour ce parti que ses électeurs de Trénelle, Volga-Plage, Texaco, Terres-Sainvilles etc., englués dans leur difficile existence entre "djob", débrouille permanente, chômage endémique, délinquance, drogue, prostitution et immigration non-contrôlée, ne liront jamais le rapport de cette Cour, composée, il est vrai, de méchants Blancs. Les mêmes qui ont rayé de la fonction publique les brillants économistes du CEREGMIA et, il y a peu, envoyé un Béké en prison dans l'affaire CARENANTILLES au sein de laquelle on retrouve un hiérarque du PPM, maire de la commune du Marin.
  En effet, pour qui a les moyens de lire et surtout qui sait lire au-delà des mots et des phrases, la Chambre Régionale des Comptes n'a pas accusé la municipalité de Fort-de-France d'être un mauvais gestionnaire. Si ce n'était que cela ce ne serait pas si grave. On peut, en effet, être médiocre ou carrément mauvais sans pour autant commettre et même multiplier les irrégularités. Il ne faut pas confondre un élève peu doué et un élève tricheur ! Le premier n'a pas les moyens intellectuels de son ambition, mais au moins il est honnête. Tandis que le second est une sorte de délinquant...en col blanc.
   Car lisons quelques extraits de la prose de ces méchants Blancs :
 
  __"La gestion passée s'es soldée par la constitution de dettes qui atteignent des mon extrêmement élevés malgré divers artifices pour en réduire l'apparence...".
 
  __"Les comptes administratifs sont marqués par les insincérités depuis de nombreuses années...".
 
   __"Le contrôle à conduit à rectifier l'ensemble des comptes de la période sous revue pour aboutir à une dette cumulée du compte administratif de 2017 de près de 60 millions d'euros, hors endettement bancaire."
 
   __"La situation est masquée, notamment par l'absence d'inscription des provisions pour amortissement des équipements, l'absence d'inscription de non-valeurs pour les créances prescrites, l'absence d'inscription des dettes aux organismes de sécurité sociale. Ces dettes budgétaires se combinent avec d'importantes dettes de trésorerie (à un an et plus) de 29 millions d'euros."
 
  Hou la ! On s'arrête un peu pour reprendre son souffle (d'autant que ce qui précède n'est que  morceaux choisis, de simples extraits d'un bien volumineux rapport) et se demander si les gens qui gèrent Foyal sont de mauvais élèves ou au contraire des élèves tricheurs, ce qui n'est pas du tout pareil comme on l'a vu plus haut. Car pour qui connaît un tant soit peu la langue de nos ancêtres les Gaulois, les mots "insincérités", "artifices", "masquée" etc...veulent bien dire ce qu'ils disent, non ?
  Bref, continuons notre (fort pénible) lecture :
 
   __"La ville n'a plus les moyens d'assurer son fonctionnement courant puisque son résultat de fonctionnement est négatif de 20 millions d'euros. Chaque année elle produit un déficit de 10 millions d'euros, processus qui ne pourra être interrompu que par des mesures structurelles à impact important et rapide."
 
   __"Sa capacité d'autofinancement négative ne lui permet pas d'assurer le financement de ses investissements. La dette bancaire constituée par les emprunts déjà réalisés a atteint la somme de 225 millions d'euros..."
 
  Trop, c'est trop ! Là, on arrête la lecture. Mais fatalement ce vilain défaut qu'est la curiosité pousse le lecteur à finir la lecture de cette phrase :
 
   __"...la somme de 225 millions d'euros, soit 2.727 euros par habitant, la situant ainsi dans le peloton de tête de villes les plus endettées de France."
 
  Hum !...Ouais, c'est bien ce qui est écrit sous nos yeux. D'abord, le lecteur se sent déprimé, mais en y réfléchissant un peu, il se dit que si sa Martinique n'a ni ministres français ni Miss France ni footballistes français, il y a au moins un domaine dans lequel elle brille au niveau "national" : celui de l'endettement municipal.
  (Allez, rassurez-vous, les gars ! Vos électeurs ne liront jamais ce Rapport, ô combien accablant !, de la Cour des Comptes, et très peu d'entre eux connaissent MONTRAY KREYOL. Donc tout baigne ! Tout roule à l'aise comme Blaise sur la falaise comme aimait à dire Man SOSSO de l'ancien marché de l'Asile...). 

Commentaires

Véyative | 22/12/2019 - 08:43 :
Il y a donc une "marque de distributeur ppm": Ceregmia, ville de Fort de France, ex région, Air Martinique….etc

Pages