Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Une cité religieuse sénégalaise applique la Charia et inflige 100 coups de fouet à un homme accusé d’adultère

Une cité religieuse sénégalaise applique la Charia et inflige 100 coups de fouet à un homme accusé d’adultère

Si les autorités étatiques sénégalaises se sont éloignées de la Charia (la loi islamique) au fil des années, elle vient d’être remise au gout du jour dans une des cités religieuses. En effet, d’après les informations du journal Le Témoin, la ville sainte de Thianaba vient de la déterrer et l’a infligé à un homme.

Accusé d’adultère, cet homme, âgé d’une trentaine d’années, a reçu cent (100) coups de fouet (flagellation) comme le recommande l’Islam. La scène s’est déroulée hier, jeudi 19 novembre 2020 à 19h 45, à la place publique de la cité Amary Ndack Seck, près de la mosquée.

La supplice au fouet en guise de punition divine a été supervisée par Serigne Amadou Seck, Imam Ratib de Thiénaba en présence d’une foule nombreuse composée des habitants, des notables et des grands dignitaires religieux.

D’après le journal Le Témoin, l’homme qui a reçu les 100 fouets à couché avec une femme hors mariage. D’ailleurs, comme le recommande l’Islam, quatre témoins oculaires ont confirmé et reconfirmé les faits graves dont le mis en cause est accusé. « Mieux, l’auteur lui-même reconnait avoir commis l’adultère avant d’être contraint à se plier à la Charia et de s’amender. Comme toujours, Thiénaba a mis à exécution sa volonté inébranlable d’imposer la Charia dans la cité religieuse », ajoute une source du journal Le Témoin.

 

Commentaires

michel mirgan | 20/11/2020 - 18:49 :
Vive la Charia !!!!
Firmin G. | 20/11/2020 - 19:13 :
Aux Antilles, vu le nombre de "mâles-cochons" qui cornent leurs femmes à longueur de journée, même la charia n'aurait pas pu les mettre au pas. En plus, certains sont des pré-prostatiques qui bandent mou aux dires de leurs femmes-dehors.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages