Rigoladri
Le festival NYANSAPO interdit aux Blancs plonge les Bounty dans le désespoir

   Depuis quelques jours, nombre de personnalités du soi-disant "monde noir" parisien sont plongées dans une profonde interrogation métaphysique qui, pour certaines, frisent la détresse. En effet, elles se demandent si les organisateurs du Festival NYASANPO, dont certains ateliers sont réservés aux Noirs, les autoriseront à y participer ou pas. Du coup, il n'est plus possible de trouver un rendez-vous chez les psychanalystes de Saint-Germain-des-Prés et du XVIe arrondissement ni chez les marabouts du XIXe ni chez les quimboiseurs de Créteil et de Garge-les-Gonesses. Les carnets de rendez-vous de ces soignants des bobos de l'âme sont complets et nos bobos blacks de se mordre les doigts, de s'arracher les ongles et de se ronger les sangs. Evidement les sans-papiers, les éboueurs, les maçons, les ouvriers, les postiers et les femmes de ménage au teint d'ébène s'en foutent royalement vu que le 12 du mois leur compte est déjà à découvert et qu'à compter du 20, c'est pâtes et sardines à l'huile. Et qu'en plus, à la sortie du RER ou du métro, la flicaille les contrôle journellement au faciès.

Ayiti
pa Kal Fonbwen
Bénézwel
Spécial chlordécone et paraquat
Mali
Matinik
Entretien de Marjory Adenet-Louvet avec Rodolf Etienne
Ayiti
The “New Negro” Literature in the United States
Kilti Zendien-Kréyol
Spécial chlordécone et paraquat
Spécial chlordécone et paraquat
Spécial chlordécone et paraquat
Le bloc-notes de Daniel BOUKMAN
LE 3 AOUT 2007
PRÉSENTATION DE LA PIÈCE "AGOULOULAND"
Le bloc-notes de Dominique VELASQUES
Bolivi
Kébek