Accueil
Ti kourilet
 Zot pa ka las fè nou wont ?

 

   Ou sé di sel bagay Neg-la sa fè sé brennen bonda'y ek djélé anmwé adan an mikwo pou sa fè Blan plézi. Sa tris !! Sa led ! Kontel yè, pou Banboch Lanmizik, ki ka woulé chak 22 jwen, Palé L'Elizé té envité yonndé dansè ek chantè neg ki vréyé kò-yo monté anlè douvan pa lapot palé-a an manniè vilgè. An manniè vakabonnajri toubannman !

   Ki kalté zimaj sé moun-tala ka ba di pep neg la lè yo ka ni konpowtasion-tala ?

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Quand un Béké donne des leçons d'antiracisme...
Raphaël Confiant

   On peut penser ce qu'on veut du militant panafricaniste Kémi SEBA et de l'action symbolique qu'il a menée avec une centaine de manifestants au Centre Commercial de Génipa, propriété du plus riche Béké martiniquais, Bernard HAYOT.

Billet du Jour
Lè MIM ka kontinié bat chimen'y...
Vakabonnajri

   Le courrier ci-après est tout à fait accablant pour l'ex-CEREGMIA et son ex-directeur Fred CELIMENE. Il émane du député et président de Région guadeloupéen Victorin LUREL, cela en 2014, lorsque ce dernier décidait de déprogrammer plusieurs projets INTERREG (financés par des fonds européens) que l'ex-CEREGMIA avait pris en charge.

Matinik

   En plein 22 mai, jour de l'Abolition de l'esclavage en Martinique, dans un grand hôtel du sud de l'île, les touristes et les Martiniquais présents ont pu assister à un spectacle à la fois hallucinant et du plus haut comique : un Nègre, vêtu d'un simple pagne et enchaîné, qu'un Blanc vêtu et chapeauté comme un colon, tirait par le cou, le prem

Litérati
Non chak mòso teks an liv / Le paratexte en créole
ANNAKS II v. 1
Pa konnet, mové!

Poutji wouchach-tala?

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
La mémoire de l'historien Léo Elisabeth honorée
Raphaël Confiant

   Ce vendredi 25 mai, la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'Université des Antilles organise un colloque dédié à l'historien Léo ELISABETH, décédé en décembre 2016, qui fut l'un des pionniers dans l'étude de la formation de la société martiniquaise au début de la colonisation, au XVIIe siècle donc.

Matinik
Arrêtons le bal des hypocrites !

   Il y a une vingtaine d'années de cela, Aimé CESAIRE, Camille DARSIERES et Maurice ANTISTE (alors maire du François) s'étaient rendus sur l'Habitation CLEMENT où, en compagnie de Bernard HAYOT, de son fils Stéphane HAYOT et d'ERIC de LUCY, tous trois entrepreneurs békés, ce beau monde avait solennellement planté "le courbaril de la réconciliat

Matinik

   S'il est assez fréquent à travers la Martinique que des troupeaux d'ovins soient nuitamment attaqués par des chiens errants (dits "créoles"), il est beaucoup plus rare que les agresseurs soient des chiens dits "de race" comme les pittbulls.

Litérati

Ce livre se veut être une invitation à rompre avec le fatalisme qui étreint la Martinique.

Brézil

Rio de Janeiro - Sa voix douce susurrant "la Fille d'Ipanema" continue de bercer les coeurs près de 60 ans après son enregistrement, mais la fin de vie de Joao Gilberto, l'un des pères de la bossa nova, est bien moins harmonieuse que ses mélodies.

Gwadloup

Dominée par les cultures d'exportation, la canne et la banane, l'agriculture guadeloupéenne ne permet pas de nourrir la population de l'île, une situation aux origines complexes que les acteurs du monde agricole tentent de changer.

Fwans

L’actualité nous donne l’occasion d’un test grandeur nature. Comme dans le conte d’Andersen La Reine des neiges, où un personnage a la vue altérée par un éclat de verre, le raciste n’a pas la même vision du monde que le commun des mortels.

Litérati

La publication d’Éloge  de  la  créolité chez Gallimard en 1989 a certainement fait date dans l’histoire des littératures  francophones.

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
Martinique : un référendum sur l'indépendance et qu'on en finisse !
Jean-Laurent Alcide

   Le petit et le grand cinéma martiniquais ont assez duré.

Ti kourilet
Nou gloriyé zanset-nou atè Sent-Filomèn

   Kon sa ka fet dépi lanné épi lanné, Patriyot Matinitjé, ki adan dives larel politik, sanblé jou 22 mé pou sa gloriyé zanset-nou ki pété chenn-yo jou-tala nan lanné 1848. Manmay "Gran Sanblé" maché dépi lavil Sen-Piè pou rivé jik Sent-Filomèn, an bitasion éti gawoulé-a kont lestravay touvé i pété.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Souvenirs du Tout-monde…
Raphaël CONFIANT

   Seuls les voyages ont le pouvoir de faire se rencontrer les écrivains. Hors de leur lieu d’origine, ils cessent soudain d’être des gens renfermés et égocentriques.

Ayiti
À Haïti, un esclavage d’enfants qui ne dit pas son nom
Par Sébastien Roux

Dans l’espoir de leur permettre d’échapper à l’extrême pauvreté, des familles haïtiennes démunies donnent leurs enfants à des familles bourgeoises, courant le risque qu’ils deviennent des restaveks, terme controversé désignant un enfant utilisé pour effectuer des tâches domestiques, voire sexuelles.

Japon

A survey of international students shows that around three-quarters of those attending universities, graduate schools, vocational colleges, and similar educational institutions plan to remain in Japan after graduation to seek employment or pursue a higher degree.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Entretien avec Ella Habiba SHOHAT
Marie-Noëlle RECOQUE-DESFONTAINES

Ella Habiba SHOHAT est Israélienne née de parents juifs irakiens. Elle vit et enseigne aux Etats-Unis. Ella Habiba SHOHAT se sent et se revendique autant arabe que juive et prend la défense des identités multiples.

Eta-Zini

Un agente retiene a dos mujeres estadounidenses por hablar español en una estación de servicio en Montana