Accueil
Sénégal
FATOU SARR : L’AMAZONE DE L’ALOE VERA BIO MADE IN SENEGAL

A 27 ans, la directrice générale et cofondatrice de la société Takhar-Aloè est au four et au moulin. De la production à la vente de produits finis de l’aloe vera, l’entreprise demande une vigilance de tous les instants. Entretien avec une jeune femme pour qui, de belle découverte, l’aloe vera se mua bien vite en une passion faite pour durer.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Renouer avec l'espérance d'un certain 13 décembre 2015... (3è partie)
Raphaël CONFIANT

   Au matin du deuxième tour des élections de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique), le dimanche 13 décembre 2015, l'anxiété des militants du GRAN SANBLE était palpable et contrastait avec l'optimisme de ceux de leurs alliés tout neufs de BA PEYI-A AN CHANS.

Réinion
« Isautier, une entreprise au passé esclavagiste qui bafoue le Maloya »
Fédération Régionale d'Addictologie

  L’entreprise Isautier aime se présenter comme l’exemple du dynamisme économique réunionnais. Fière de ses 170 ans d’âge, fêtés en grandes pompes fin 2015, la plus ancienne entreprise réunionnaise « ancrée dans l’histoire » pour reprendre la formule assénée à grands coups de publicités en 4x3.

Réinion

   La famille d’Aude Emmanuelle Hoareau a décidé de porter plainte contre deux médecins réunionnais après le décès de la jeune femme de 39 ans le 13 octobre dernier d’une rupture d’anévrisme.  Cette jeune femme, docteur en philosophie, travaillait à l’ESA, l’école supérieure d’art, et était très connue dans le monde

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Renouer avec l'espérance d'un certain décembre 2015...(2è partie)
Raphaël CONFIANT

   Au soir du premier tour du scrutin pour l'élection de la nouvelle Collectivité Territoriale de Martinique (CTM), comme nous l'avons vu dans notre article précédent, le 6 décembre donc, le moral n'était pas des plus hauts dans le camp du "GRAN SANBLE" avec son modeste score de 30,38% des voix tandis que l'on jubilait dans le camp adverse, le P

End
Puissance économique : en 2018, l'Inde va dépasser la France et le Royaume-Uni
Richard HIAULT (in "LES ECHOS")
    L'économie indienne se hissera l'an prochain au cinquième rang des principales économies mondiales, juste devant la France et le Royaume-Uni. 
Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Renouer avec l'espérance d'un certain 13 décembre 2015...(1è partie)
Raphaël CONFIANT

   Il n'est pas exagéré d'affirmer que la victoire de la coalition formée par le "GRAN SANBLE" et "BA PEYI-A AN CHANS" au soir du dimanche 13 décembre 2015__il y a deux ans donc__avait résonné comme un coup de tonnerre dans le ciel serein d'une victoire annoncée de l'autre coalition, celle du PPM/EPMN, conduite par Serge LETCHIMY.

Zimbabwe
Pa vini ba nou pies kalté lison ankò !

   Dé serten Afritjen toujou ni an manni yo lé ba Antiyè lison. Dapré yo, nou, Antiyé, nou pa asé sisi, nou pa asé sila. Nou ka fè kon Blan, nou pa ni personnalité kisasayésa...ek anlo adan nou ka trapé konpleks palakoz sé akizasion-tala. Sé pou sa ou ka wè anlo Antiyé lé vini pi Afritjen ki sé Afritjen-an yo menm.

Rékolonmi
"L'économie française a besoin de 10 millions d'immigrés d'ici à 2040"
Fabien PILIU (in "LA TRIBUNE")

   Alors que les craintes de flux d'immigrés en provenance du Maghreb enflent, un ouvrage fait de l'immigration la planche de salut de la France.

Bénen
Qui est Natou Pedro Sakombi, la deuxième femme de Kemi Seba ?
Ignace SOSSOU (in "News BENIN WEB-TV")

   Très active sur les réseaux sociaux, la ravissante femme belge d’origine nigériane et congolaise, Natou Pedro Sakombi, en plus d’être la seconde épouse du remuant leader panafricaniste Kemi Séba, est aussi  une chercheuse indépendante en Histoire.  Collectionneuse des casquettes d’auteure et  chroniqueuse radio sp

Sénégal

Le guide religieux et petit-fils de Baye Niass, Serigne Ibrahima Niass dit Baye Mamoune a entamé une marche qui part du village de Kossi (Kaolack) jusqu’à l’ambassade de la Palestine à Dakar. Par cet acte, il proteste contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme étant la capitale d’Israël.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Pour une Martinique débarrassée de la corruption en 2018
Raphaël CONFIANT

   Puisque la période des vœux est imminente, que souhaiter pour notre petit pays, la Martinique ?

Ti kourilet

   Fout lavi-tala vini red, mésié-zé-danm ! Yè oswè, TI SONSON, ki ka rété nan lavwézinay-mwen, rété ka atann Papa Nwel tout lannuit-la anlè ti véranda kay-li a. I té asiz adan an dodin ek i té ka gadé lalin fè zwel-séré épi sé niyaj-la toupannan yonndé fifin-lapli té ka wouzé latè.

Libi
En Libye, des mafieux nigérians impliqués dans le trafic des migrants
in "LE MONDE"/AFP
   Selon des témoignages de rapatriés, des Nigérians sont aussi responsables de mauvais traitements, d’enlèvements et de la vente de clandestins.
 
Tirki
La main tendue de la Turquie à Emmanuel Eboué

   L'histoire de ce footballeur international ivoirien, Emmanuel EBOUE, a ému tut le monde après son interview dans la quotidien anglais THE DAULY MIRROR.

Le bloc-notes d'Hector POULLET
Annou palé Woucikam !
Hector POULLET

   Si zòt pa ka palé Woucikam, i pasé lè pou zòt jété on koulzyé èvè on wouvè- zòrèy asi lang-lasa, poudavwa Wou-cikam sé Cikam ka wou-ankò kivédi sa onlo moun adan nou té pwan labitid kriyé : lang kréyòl. 

Matinik
PATRIYOT 63

Le Patriyòt de décembre est paru. 

Matinik
Hommage à Jacques Sylvestre
par Gérard Nicolas

A l’occasion de la parution posthume de son œuvre poétique « Rien n’est plus beau quand le monde fait silence », le mercredi 13 décembre 2017 à l’A.M.E.P. à 18h30, était rendu un hommage à Jacques Sylvestre, enseignant, dramaturge et coruscant poète parti bien trop tôt.

Aljéri
Le tamazight enseigné en Algérie est une "langue-monstre" que personne ne comprend
Dakha DRIDI (in "Huffingtonpost Maghreb")

   La quantité en attendant la qualité, il semble que ce soit la réponse, par défaut, qu’a choisie le gouvernement à ceux qui manifestent en Kabylie pour demander la “promotion de tamazight”.

Kébek
L’injustice individuelle
Fabrice VIL (in "Le Devoir")

   Vendredi soir dernier, fin de party de Noël. J’interpelle un taxi sur René-Lévesque. Direction maison, monsieur le chauffeur, mais, s’il vous plaît, une escale dans un resto sur le chemin. C’est ça, les après-partys.

Gwadloup

   Peu connu en-dehors de son île natale, Olivier SERVA a un parcours à la fois professionnel, associatif et politique assez impressionnant.