Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Blocs-notes

Le bloc-notes de Patrick Mathelié-Guinlet

Le bloc-notes de Khal TORABULLY
L’affaire Pirbakas, pourquoi il nous faut réfléchir dans la complexité?
Khal Torabully

Il est significatif que Michel Narayaninssamy, président du GOPIO Guadeloupe, m’invite à prendre parti suite à des attaques racistes sur une députée RN, Maxette Pirbakas, qui dit s’être abstenue lors du vote de son parti contre la reconnaissance de l’esclavage comme crime contre l’humanité par le Parlement Européen.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
 "Je ne suis venu au monde que pour écrire Une trop bruyante solitude"   Bohumil Hrabal.
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Hanta travaille à alimenter la presse d’un atelier de recyclage de vieux papiers dans laquelle sont englouties des tonnes d’ouvrages que l’on devine condamnés par une censure implacable. Il aime son travail autant paradoxalement que les livres dont il s’efforce de sauver le plus grand nombre. Les livres, il les aime « parce qu’un vrai livre le renvoie toujours ailleurs, hors de lui-même ». Ce « tendre boucher » vit seul, uniquement préoccupé de préserver de la destruction les œuvres interdites, qu’il entasse dans sa maison. Et chez lui, le soir, il s’instruit malgré lui. Ses compagnons sont Socrate, Sénèque, Jésus, Erasme, Nietzsche… Sa vieille presse mécanique, il l’aime aussi et économise pour l’emporter avec lui, à l’heure de la retraite qui va bientôt sonner. En attendant, il s’efforce de donner une note artistique aux ballots de papier qu’il produit en y insérant, intact, un livre choisi avec soin.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
UNE SOIREE AVEC EDOUARD PHLIPPE...
Raphaël Confiant

 Un écrivain, ça ne gagne pas d'argent (contrairement aux chanteurs, musiciens et sportifs), mais cela offre une possibilité appréciable. Une seule...

Kilti Zendien-Kréyol
SUR LA REPRISE DES CONTACTS ENTRE LES INDIENS DES ANTILLES ET L'INDE DE LEURS ANCETRES

   Arrivés aux Antilles à partir de 1853 pour pallier le manque de main d'oeuvre, les Indiens s'y sont progressivement acclimatés jusqu'à devenir des Antillais comme les autres. 

   Coupés pendant plus de 70 de la terre de leurs ancêtres, ils renouent de plus en plus avec celle-ci. L'anthropologue et indianiste Gerry L'ETANG, dans l'interview ci-après à WEST-INDIA NEWS, explique les tenants et aboutissants de ce renouveau...

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Municipales : les citadelles sont ébranlées
Yves-Léopold MONTHIEUX

Ce dimanche 28 juin 2020, la grisaille politique martiniquaise s’est éclairée d’une lueur d’optimisme inattendue, grâce à l’arrivée de visages nouveaux des deux sexes non issus des grandes écuries idéologiques. Les nouveaux élus sont assez nombreux pour ne pas se laisser inféoder et encourir les foudres de directeurs de conscience. Là où les maires sortants n’étaient pas candidats, les électeurs sont demeurés sourds aux tentatives de cooptation ou de mise en œuvre de dynasties. Enfin, j’ignore s’il y a un précédent au fait que deux frères, par ailleurs chefs d’entreprise, seront en même temps maires de deux communes, Ralph Monplaisir à Case-Pilote et Yan Monplaisir à St Joseph.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Les Cubains de la 25ème heure : « coucou, nous voilà ! »
Yves-Léopold MONTHIEUX

Certains ne les attendaient plus, maintenant que la pandémie est maîtrisée. Mais il nous fallait des Cubains, nous les avons ! Les anciens se rappellent l’expression « yo rivé apré lanmo medsin » (ils sont arrivés après le mort du médecin). Aujourd’hui c’est le médecin qui arrive après la mort du malade, ou la guérison de celui-ci. Aussi bien, en prévoyant pour leur venue un budget plus important que celui qu’il aurait fallu pour défaire le nœud gordien de l’eau courante en Martinique, quel était le véritable objectif de celui qui les avaient invités ?

Le bloc-notes de Lucien PAVILLA
Communautarisme, Libéralisme, Multiculturalisme : une instrumentalisation politique dangereuse
Lucien PAVILLA

Le « communautarisme » est un principe du « libéralisme » qui exprime la volonté d’attribuer, à des groupes socioculturels, des droits particuliers non reconnus par le système libéral classique. Est-ce à dire que le libéralisme exerce une violence cachée qu’il faut montrer, dénoncer, et donc combattre ?

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Albert Béville : « L’assimilation, forme suprême du colonialisme ».
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Albert Béville est né à Basse-Terre, le 15 décembre 1915, dans une famille bourgeoise. Son père Raoul Béville (1860-1920) est un des premiers noirs à être avocat et sa mère  Edmée Michel (1871-1923) se trouve être une blanche à une époque où les préjugés raciaux sont vivaces. Raoul Béville est un homme politique aux ralliements fluctuants (Gerville-Réache, Légitimus, Boisneuf), qui meurt alors que le jeune Albert est âgé de 5 ans. Son épouse meurt 3 ans plus tard. Orphelin, Albert Béville est élevé par sa sœur Laurence.

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
Gouvernance de la CTM : et si ça se corsait ?
Jean-Laurent Alcide

On se souvient de la peur panique qui avait saisi la liste EPMN aux abords des élections de décembre 2015. Pas au moment du pacte entre Gran Sanblé et Ba Péyi-a an Chans dans l’entre-deux tours. Non, c’était avant. Quand elle avait senti que les choses commençaient à lui échapper. Les affaires, les fusillades, les déclarations intempestives, les manières despotiques avec la chaise voltigée contre l’avocat, les hurlements contre les collaborateurs et les humiliations envers les élus de moindre rang. Quand toutes les turpitudes des gens imbus de leur pouvoir se sont mises à ressortir : le yich méchan, le chien abiyé an moun, … jusqu’à la défaite inéluctable.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
 L'UN DES PRINCIPAUX MESSAGES D'AIME CESAIRE
Raphaël CONFIANT

    Il est né le 26 juin 1913 sur une "Habitation" de la côte Nord-Atlantique de la Martinique, dans la commune de Basse-Pointe.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Jacques Coursil, linguiste, jazzman et penseur du "Tout-Monde"
Raphaël CONFIANT

   Il fut une figure, mais discrète, de l'Université des Antilles et de la Guyane. Un passant considérable venu de divers mondes.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
"PROJET H" OU LA MAGIE-MAHARAKI
Raphaël CONFIANT

   Après deux mois et demi de confinement, retrouver les salles obscures est, paradoxalement, revenir à la normalité, à une certaine forme de normalité en tout cas.

Le bloc-notes de Serghe KECLARD
Comment avons-nous pu accepter tout cela ?
Serghe KECLARD

Le dépotjolaj et le déboulonnage des statues chez nous, en Martinique et à travers le monde, nous questionnent à plus d’un titre. Ils nous disent, en fait :

« Comment avons-nous pu accepter cela aussi longtemps ? »

Le bloc-notes de Daniel BOUKMAN
POEME PALESTINIEN : "TOI, MOI ET LUI"
Daniel BOUKMAN

     La Palestine vit des heures sombres dans l'indifférence du monde préoccupé par la juste révolte des Noirs américains. Très sombres...

     Le poème arabe ci-après dû à la plume du Marocain Abdellatif Lââbi, puis traduit en français avant d'être mis en créole par le Martiniquais Daniel Boukman, exprime bien le drame de ce peuple qui, il y a un peu plus de soixante ans, fut expulsé de sa terre natale...

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Après l’esclavage la Martinique a eu une histoire.
Yves-Léopold MONTHIEUX

La méconnaissance de l’histoire martiniquaise ne s’était pas limitée à la seule période de la colonisation et de l’esclavage. En effet, depuis les années 1950, avec le retour progressif puis en masse des intellectuels revenus de leurs études, ainsi qu’à la « découverte » du 22 mai 1848, la connaissance de l’histoire de l’esclavage a fait un véritable bond.  Sous le magistère d’anciens tels qu’Armand Nicolas, Léo Elisabeth, Edouard Delépine, s’est développée une génération de professeurs d’histoire, tous formés à l’étude de l’esclavage. Le plus connu d’entre eux, l’historien Gilbert Pago, a produit plusieurs ouvrages et n’a pas cessé d’intervenir depuis 50 ans dans les écoles, sur les radios et télévisions, et au cours de conférences diverses. Lui et les autres historiens cités plus haut, en particulier Edouard Delépine[1], l’historien et homme politique, ont tous publié le fruit de leurs recherches sur l’esclavage dans des ouvrages, thèses et articles, et participé à des colloques en Martinique et ailleurs. De leurs propres aveux, ces travaux n’ont pas eu le succès escompté auprès de la jeunesse.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Le Président Marie-Jeanne et la fiction d’une motion de défiance
Yves-Léopold MONTHIEUX

Voilà étalée au grand jour une divergence majeure sur un sujet majeur, l’eau courante en Martinique, opposant les deux organes de la Collectivité territoriale de Martinique : le conseil exécutif et l’assemblée délibérante. Jamais institution de la collectivité martiniquaise ne s’était trouvée devant une telle situation. De sa création, en 1825, à sa disparition en 2015, près de 2 siècles plus tard, le conseil général n’avait jamais été empêché par ses élus de fonctionner. De la colonie au département sa mission de développement avait toujours su supplanter les différends politiques. Aussi, en 1989 la collaboration d’un président de droite et d’une majorité de gauche avait permis un exercice fructueux et apaisé[1]. Pour sa part, au cours de la même décennie charnière et malgré une activité politique intense, le conseil régional avait pu fonctionner jusqu’à son terme malgré la perte de la majorité de l’équipe au pouvoir.

 

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Vous avez dit, violence ?
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Cet article ne prétend ni être exhaustif quant au relevé des méfaits, ni scientifique quant à l’exploitation à en faire, ce serait travail de spécialistes. Il s’attache seulement à mettre en exergue  quelques évidences concernant les manifestations de violence en Guadeloupe à une époque souvent présentée comme exempte de dysfonctionnements sociaux.

Le bloc-notes de Serghe KECLARD
Allez dire à la France !
Serghe KECLARD

 Allez dire à la France (à une certaine France !) et à Macron que leur « douce » contrée n’est plus uniquement blanche ; que certain(e)s français(e)s – les basané(e)s, les noir(e)s – n’ont pas l’intention de partir ; ils et elles ne sont pas des locataires. La France, c’est leur Maison et en tant que propriétaires (ou copropriétaires) elles et ils n’aiment pas forcément certains éléments de décoration, d’ameublement, voire…

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Le scandale de l’eau à la CTM : un geste de contrition ?
Yves-Léopold MONTHIEUX

« C’est ma faute, c’est ma très grande faute… », il y a peu d’élus et de partis politiques se partageant aujourd’hui les travées ou les lucarnes de visioconférence de la CTM qui n’aient été, à un moment ou un autre, concernés par le scandale de l’eau, et ne soient en posture de battre leur coulpe. C’est ce que peut suggérer le vote inattendu de la CTM concernant l’achat du terrain du quartier Séguino, au Lorrain : un « sémafot » aux frais du contribuable, bien entendu.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Satyendranath Bose, le physicien indien qui avait prévu le cinquième état de la matière
Raphaël CONFIANT

   Mettre à jour le cinquième état de la matière comme viennent de le faire les scientifiques embarqués à bord de la Station Spatiale Internationale n'est pas rien.

Pages