Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT

   Y a-t-il encore des journalistes en Martinique ?

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Gambie : le noyé et le dictateur
Raphaël CONFIANT

   Tout un chacun s'est ému de l'affligeant spectacle d'un jeune Gambien (la Gambie est un petit pays d'Afrique de l'Ouest enclavé dans le Sénégal et qui a pour langue officielle l'anglais) qui s'est noyé dans le Grand Canal de Venise sous les yeux indifférents ou moqueurs de plusieurs dizaines

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Pleins d'essence pour les "Neg ki wè lajan ta"
Raphaël CONFIANT

      Même si le créole n'est qu'une petite langue vieille d'à peine trois siècles, méprisée le plus souvent par ses propres locuteurs et ayant des difficultés à s'épanouir face à un français omniprésent et omnipotent, il recèle de véritables petits trésors, souvent

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
HENRI VIGANA, LE REVEUR EVEILLE

   Il y a comme cela des êtres que vous ne côtoyez que de loin en loin, au hasard de la vie, et qui pourtant vous sont plus chers que d'autres avec lesquels vous frayez tous les jours.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Nous ne sommes pas tous les enfants de Dieu...
Raphaël CONFIANT

   Il vous est déjà arrivé, il nous est déjà arrivé à chacun d'entre nous de ne pas nous sentir bien. D'avoir la tête qui tourne. D'être envahi par la nausée. D'avoir les jambes qui flageolent. D'être malade tout simplement.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Etudes créoles: du "créoliste natif" au "créoliste décolonial" (2è partie)
Raphaël CONFIANT

   Dans la première partie de cet article, nous avons vu comment, en 1981, lors du IIIe Colloque International des Etudes Créoles à Saint-Lucie, un quarteron d'opportunistes__comme la suite l'a démontré__avait monté la tête des créolistes antillais et océanindiens pour les amener à faire un puts

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Etudes créoles : du "chercheur natif" au "chercheur décolonial" (1è partie)
Raphaël CONFIANT

   En 1981, à Vieux-Fort, dans le sud de l'île de Sainte-Lucie, s'est tenu le IIIè Congrès International des Etudes Créoles (CIEC), manifestation rassemblant tous les deux ans, créolistes européens, nord-américains, antillais, océanindiens et africains.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Faux historien et faux nationaliste...
Raphaël CONFIANT

   Depuis que l'Internet a ouvert les vannes de la parole publique écrite, notamment sur les réseaux sociaux, on assiste à une décrédibilisation de la réflexion et de la pensée approfondie__c'est-à-dire du livre__au profit de jugements à l'emporte-pièce énoncés dans des "posts" et des "tweets" m

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Quand le navire négrier affrontait une tempête et déviait de sa route...
Raphaël CONFIANT

   Au temps jadis, quand il n'y avait pas moyen de faire des alertes jaunes, oranges et rouges, quand les capitaines des bateaux et leurs équipages devaient se fier à la place des étoiles et au déplacement des planètes dans le vaste firmament dont le silence terrifiait Pascal, il suffisait d'une

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT

   Résumons ce qui a été exposé dans les quatre articles précédents :

 

    . le créole est une langue menacée contrairement à ce que croient la majorité des Martiniquais.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Il y aura toujours des livres. Les étals des librairies vont continuer à en regorger car les éditeurs continueront à en publier. Les jurys des prix littéraires ne cesseront pas de couronner untel ou unetelle.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   En Martinique, certaines personnes, pour ne par dire beaucoup, surtout parmi les politiques, sont ravies que la "Semaine Bleue" (personnes âgées) et de la "Semaine rose" (cancer du sein) tombent au mois d'octobre et seraient encore plus ravies si quelques association écologique se décidait à

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Dans la deuxième partie de mon analyse, j'ai montré à quel point nos politiques martiniquais de tous bords, de toute obédience politique, se sont toujours désintéressés de la question linguistique, à l'inverse de la quasi-totalité des mouvements nationalistes à travers le monde (Québec, Catal

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

    Dans le précédent article, j'évoquais la question du nouveau rapport qu'entretient le Martiniquais avec la langue créole, rapport dit "matriciel" selon le mot de Jean BERNABE et non plus "maternel" comme chez les locuteurs nés avant les années 50 du siècle dernier ni même "co-maternel" comme

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   En ce mois d'octobre au cours duquel, sauf en Martinique, la totalité des pays créolophones ainsi que leurs diasporas (Paris, Montréal, New-York, même Sidney etc.) multiplient les manifestations en hommage à la langue créole, dans l'attente du fameux 28 octobre, décrété "JOURNEE INTERNATIONAL

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT

   Trêve de circonlocutions ! Allons droit au but : il est inadmissible que des assimilationnistes et des autonomistes s'élèvent contre la présence de "Blancs" dans nos pays.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT

   On a pu entendre récemment sur RCI-Guadeloupe les propos d'un responsable du Pôle Guadeloupe de l'Université des Antilles annonçant que des tractations sont en cours pour qu'il y ait un seul et unique candidat dudit pôle à la prochaine élection à la présidence de cet établissement.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Dans nos pays de Martinique et  de Guadeloupe, il semble que l'indécence n'a pas de limites et que la voyoucratie, même sanctionnée, continue à sévir, à insulter, à diffamer et à débiter des mensonges gros comme le bras.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   La Sorbonne, pour ceux qui par extraordinaire l'ignorerait, est la plus vieille et la plus prestigieuse des universités françaises.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Réchauffement climatique, oppressions des minorités (Noirs aux USA, Royhingas en Birmanie, Tamouls au Sri-Lanka, Kurdes en Turquie, Mapuches au Chili, Arabes et Noirs en France etc.), trafics de drogues, corruption financière quasi-généralisée, famines récurrentes, pollutions de toutes sortes

Pages