Accueil

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX

Ainsi donc disparaît l’un des derniers militants ayant œuvré, à côté d’Aimé Césaire, à la création du Parti progressiste martiniquais, en 1958. Sa première mission avait été d’encadrer les jeunes du parti. Après son départ du PPM, en 1980, sa vie politique fut quelque peu chaotique.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
La droite martiniquaise hypnotisée par le discours identitaire
Yves-Léopold MONTHIEUX

C’était il y a une dizaine d’années. Des amis d’un parti de droite se plaignaient de l’absence de leurs élus aux réunions. La droite comptait encore quelques conseillers généraux et régionaux ainsi que 7 ou 8 maires, parfois les mêmes.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
La réserve parlementaire, instrument légal du clientélisme politique
Yves-Léopold MONTHIEUX

La moralisation de la vie politique sur fond de l’affaire Fillon a été l’argument déterminant de la dernière campagne présidentielle. Elle a trait aux rapports des élus à l’argent public et concerne plus particulièrement les députés et les sénateurs.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
LA RLDM NE DOIT PAS ÊTRE LE JOURNAL OFFICIEL DE LA CTM !
Yves-Léopold MONTHIEUX

Il est salutaire que la presse relève la défaillance incontestable qui a conduit à l’abandon d’archives scolaires dans les locaux à détruire du Lycée Schœlcher.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Adieu, Emile Désormeaux, mon Ami
Yves-Léopold MONTHIEUX

Ce samedi de week-end de la Fête des Mères, il est seize heures trente, dix-sept heures. Je me retrouve au quartier Grand-Case chez mes amis Patrice et Sylvia, dans leur jardin.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
ZERO MINISTRE : LA MARTINIQUE TIENT A SON RECORD
Yves-Léopold MONTHIEUX

En permettant à l’un de ses enfants de devenir ministre de l’Etat français, la Martinique aurait-elle peur de perdre sa pureté identitaire ? L’identitarisme serait-il aussi fragile que les idéologies défaillantes auxquelles il a succédé ?

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
LA GAUCHE A CREE LE DEPARTEMENT EN 1946, LA DROITE L’A SUPPRIMEEN 2011
Yves-Léopold MONTHIEUX

La tribune de Raphaël Confiant parue dans Montraykréyol appelle les observations suivantes.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
LE PRESIDENT EMMANUEL MACRON DEVRA EVITER LA « CHIENLIT »
Yves-Léopold MONTHIEUX

Les 9 et 10 janvier, en deux tribunes successives parues, ici et là, notamment sur mon mur, j’avais posé la question suivante : « Macron aura-t-il un destin national ? ».

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
ALFRED MARIE-JEANNE A BOUCLE SA REVOLUTION

Alfred Marie-Jeanne ira voter samedi à l’élection présidentielle. Il ne met pas son mouchoir dans sa poche car il l’a perdu depuis longtemps.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
CINQUIEME REPUBLIQUE : APRES LA COHABITATION, LA COALITION MAJORITAIRE ?
Yves-Léopold MONTHIEUX

En 2018, la Cinquième république aura rattrapé en longévité la Troisième, 70 ans. Sans doute, a-t-il fallu apporter des ajustements à la constitution de 1958. A ce titre, la classe politique eut parfois la main lourde, notamment lors de l’instauration du quinquennat.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
LE FRONT NATIONAL : A L’ORIGINE OU RECEPTACLE DU RACISME MARTINIQUAIS ?
Yves-Léopold MONTHIEUX

Observant les récentes positions du comité « Marine déwo », je posais dernièrement la question de savoir ce qu’avaient prévu les partis politiques et leurs dirigeants dans l’hypothèse de la victoire de Marine Le Pen à l’élection présidentielle.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
« L’opposition ne sert à rien » : Et si Jean-Claude Duverger avait raison ?
Yves-Léopold MONTHIEUX

Les démocraties sont ainsi faites que pour les rendre efficaces il convient de leur apporter des corrections. Celles-ci confinent parfois à des entorses.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX

Jamais depuis la création de la première assemblée de la Martinique, le conseil général, il y a 200 ans, une opposition aussi virulente ne s’était manifestée entre la minorité et la majorité.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX

Et voilà que la question institutionnelle s’invite au débat guyanais. En dépit de l’ampleur des mécontentements et de la présence du drapeau guyanais au cours des manifestations, il était apparu que les revendications s’inscrivaient dans le strict cadre d’appartenance à la république française.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
En Guyane tout est vu, entendu et connu, sauf la solution
Yves-Léopold MONTHIEUX

Plus d'habilitations, plus de responsabilité, comme entendu de la bouche d’un sénateur guyanais, ne changeront pas grand chose à l'affaire, les pouvoirs locaux n'ont pas démontré leur aptitude à mieux faire que l'Etat lorsque l'occasion leur est donnée.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
DISPARITION D’HENRI EMMANUELLI, LE PERE DE LA REGION-MONODEPARTEMENTALE
Yves-Léopold MONTHIEUX

Quelle empreinte aura laissé Emmanuelli sur le parti socialiste ? C’est la question posée ce matin après la disparition de l’ancienne figure du parti socialiste.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
LE TCSP SE TERMINE COMME IL AVAIT COMMENCE : PAR UNE MENACE EUROPEENNE
Yves-Léopold MONTHIEUX

On se souvient qu’au premier trimestre de l’année 2003, une réunion d’urgence des élus du conseil général et du conseil régional avait été fixée par le préfet Michel Cadot.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Les partis politiques martiniquais doivent-ils ignorer Marine Le Pen ?
Yves-Léopold MONTHIEUX

Dans la chronique publiée sur divers supports, le 30 novembre 2015, je posais la question suivante : Que feront les martiniquais si Marine Le Pen devient présidente de France ?

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
MACRON AURA-T-IL UN DESTIN POLITIQUE NATIONAL ?
Yves-Léopold MONTHIEUX

Je vous adresse une communication en deux parties  que j’ai fait paraître sur mon mur Facebook les 9 et 10 janvier 2017. Au moment où j’écris ce courrier, les deux textes ont été lus respectivement 201733 et 201716 fois.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
La colonisation : Claude Askolovitch se rallie à Césaire
Yves-Léopold MONTHIEUX

« Les politiques qui fustigent Emmanuel Macron en pensant capter le pays devraient entendre un poète disparu, qui parlait il y a 67 ans de notre colonialisme; ses mots font pièce à leur ignorance.