Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

An sipozision !....Supposons que !...

An sipozision !....Supposons que !...

   Supposons que... ! An sipozion !... que Maman la France, autrement connue sous le petit nom d'Amère-Patrie, eut déclaré réserver en priorité le vaccin du covid à l'Hexagone.

   Bondieu-Seigneur-La-Vierge-Marie ! Tous les révolutionnaires-Facebook, activistes-Whatsap et autres Tik-Tokeurs se seraient empressé de dénoncer une décision scélérate, un nouveau crime contre l'humanité comparable à l'esclavage et à l'empoisonnement au chlordécone. Yo lé kovid-la tjwé nou tout la, mi poutji yo pa lé ba nou vaksen-an ! Ils veulent nous tuer tous par le covid, voilà pourquoi ils ne veulent pas nous envoyer le vaccin !

   Mais à l'inverse, voici que l'Amère-Patrie a décidé de prioriser les EPAD et le personnel médical en France d'une part, et l'Outremer, de l'autre. Aussitôt, la meute numérique s'est déchaînée : yo ka vréyé vaksen-an ba nou pou sa pwézonnen nou ! Ils nous envoient le vaccin afin de pouvoir nous empoisonner !

   Dans les deux cas, quelle que soit la décision de l'Amère-patrie, elle a toujours tort et nous ne sommes jamais contents.

   Y a-t-il une façon de sortir de cet enfant-gâtisme permanent ? OUI, BIEN SUR ! Se séparer de l'Amère-Patrie, divorcer, si l'on préfère. Pas à coups de fusil ni de révoltes puisque la petitesse de nos îles a démontré que c'est impossible (écrasement de la révolution anti-esclavagiste d'Ignace et Delgrès ; écrasement de l'Insurrection du Sud en 1870 ; emprisonnement des jeunes de l'OJAM ; démantèlement de l'Alliance Révolutionnaire Caraïbe etc.). Chez nous, la Révolution ne sera pas au bout du fusil, mais au bout du...bulletin de vote.

   Vous ne voulez plus de la mainmise des Français sur nos îles ? Aucun souci : élisez massivement des maires, conseillers généraux, régionaux ou territoriaux, des députés et des sénateurs indépendantistes. Une fois ceci réalisé, ils demanderont à la France l'organisation d'un référendum sur l'indépendance. Elle sait y faire ! En Kanaky (Nouvelle-Calédonie), elle en a déjà réalisé deux et un troisième est même prévu en 2022. Et si la France refuse, nous ferons comme en Catalogne : nous organiserons ce référendum nous-mêmes. On verra bien, si après les résultats massifs en faveur du "OUI", elle osera, comme l'a fait l'Espagne, envoyer des troupes pour annuler le référendum et envoyer nos dirigeants en exil. 

  Il nous faut sortir de l'enfant-gâtisme. Il faut un divorce pacifique.

   Si cette unique voix possible est rejetée et qu'on préfère se complaire dans l'hystérisation de l'indignation sur les réseaux sociaux ou en cassant des statues, eh bien, vos histoires de coqs qui chantent le matin ou de voitures à pain qui klaxonnent, ce sont encore des preuves que nous nous complaisons dans notre état actuel. Car à quoi bon protester contre un Hexagonal qu'exaspère ces chants ou klaxons et puis, dans la même commune, élire un maire de droite ou socialiste ? Ou vouloir que votre Miss insulaire devienne Miss France ? Ou qu'il y ait le maximum d'Antillais dans l'équipe de France de Football ?

   Arrêtez donc vos pitoyables jérémiades ! La Caraïbe entière rit de vous...

Commentaires

Michel P. | 09/01/2021 - 13:43 :
1) Les Hexagonaux critiquent le Gouvernement qu'ils accusent d'être en retard pour la vaccination, comme il le fut pour les masques. Mais une majorité d'entre eux déclare ne pas vouloir se faire vacciner. Le paradoxe que souligne l'article en ce qui concerne les Martiniquais est comparable. Il met en évidence qu'Hexagonaux et Martiniquais ont la même mentalité. 2) L'histoire du coq qui chante le matin est amusante. Car le coq est l'emblème de la France. L'allergie à son chant matinal est le fait de citadins, par opposition aux ruraux. Et non pas d'Hexagonaux, par opposition aux Martiniquais. Dans l'Hexagone, il y a eu des procès au sujet des coqs dont tous les protagonistes (les pour et les contre) étaient hexagonaux. En Martinique, des Martiniquais se plaignent aussi des coqs. J'en veux pour preuve une résidence à Schoelcher où s'étaient installés coqs et poules, je ne sais comment. Gênés par le chant des coqs, les résidents (essentiellement martiniquais) ont obtenu du syndic qu'il les en débarrasse. Le presse ne s'en est pas fait l'écho, voilà tout. 3) L'histoire de la voiture à pain qui klaxonne est encore plus distrayante. Qu'y a-t-il de plus français que la baguette de pain matinale ? Que des Martiniquais la défendent vis-à-vis d'Hexagonaux montre qu'ils sont plus français qu'eux.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages