Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Apartheid à l'église de Tartane ? le curé dénonce une fake-news

Apartheid à l'église de Tartane ? le curé dénonce une fake-news

 En Martinique, tout est bon désormais pour attiser la haine raciale quitte à inventer de toute pièce des informations, ce qu'en franglais on appelle une "fake-news".

 Au sein de la rédaction de MONTRAY KREYOL, personne na jamais ni collaboré ni travaillé et encore moins "sucé" un Béké comme certains et nous n'avons eu de cesse depuis 13 ans (notre site fut créé en 2007) de dénoncer les suprématistes békés. Nous disons bien  les suprématistes békés, pas les Békés ! C'est ainsi que nous avons été, des années durant, en pointe sur le combat du chlordécone, certains de nos collaborateurs ayant même écrit des livres sur le sujet et organisé des conférences publiques. Personne n'est donc en droit de donner de leçons à notre site sur la question de ce dangereux pesticide !
 Nous n'avons cessé également de dénoncer l'imposture "Tous Créoles" qui, à nos yeux, est une déformation de la Créolité tout comme le duvaliérisme fut une déformation de la Négritude. Seuls les imbéciles ignorent que tout mouvement de pensée est condamné, tôt ou tard, à être récupéré et déformé. Nous avons aussi largement évoqué l'affaire CARENANTILLES (port de plaisance du Marin) qui a valu à un Béké d'être incarcéré préventivement. Bref, chaque fois qu'un Béké est impliqué dans une opération que nous jugeons néfaste pour la Martinique, nous n'hésitons jamais à le dénoncer. Mais nous faisons EXACTEMENT PAREIL pour les "Nègres" ! Il n'y a aucun Béké impliqué dans les scandales du CEREGMIA, de la SODEM, d'ODYSSI ou encore des TOTEMS DE SAINT-PIERRE.
 MONTRAY KREYOL est ouvert à toutes les opinions, sauf à celles de deux catégories de personnes : les Békés suprématistes et les "Nègres" corrompus. 
 Nous n'avons donc rien à voir avec ceux qui dénoncent "le groupe béké", "la communauté békée" ou "les Békés" dans leur totalité. Et s'agissant du pseudo-apartheid qui se serait ouvertement manifesté lors d'une messe à l'église de Tartane, laissons la parole au curé de cette paroisse :
 "Une information circule sur Tartane montrant, une fois de plus, qu'une NEWS devient FAKE à cause de l'interprétation. Si la personne qui diffuse ces photos s'était informée, elle aurait su qu'aux "messes de sortie" à Tartane, les habitués laissent la famille du défunt et ses amis se regrouper.
   Ce jour là, c'était la "messe de sortie" d'un Béké.
   P-A ZONZON, prêtre de Tartane"
 Amen ! aurions-nous pu ajouter pour rire, sauf que cette fake-news n'est pas risible du tout et témoigne d'une déliquescence du juste combat pour la souveraineté martiniquaise, de sa dégénérescence dans le noirisme le plus imbécile.
Image: 

Commentaires

michel mirgan | 27/08/2020 - 12:52 :
Les Négres corrompus et.. aussi dangeureux: les Négres Compères Lapins ..
Balivot | 27/08/2020 - 15:00 :
On espère bien qu'aucun amalgame n'est fait sur ce site, bien que parfois les discours peuvent laisser croire le contraire. Quoi qu'il en soit, j'en rêve toujours mais je ne le constate que trop peu, il faudrait qu'on aille au dela des querelles de couleurs de peau ou d'appartenance à des "communautés". Des cons il y en a partout, blancs, noirs, békés etc et des personnes avec des valeurs et intelligentes aussi. Et cette fake news le prouve une fois de plus. Des abrutis adeptes du noirisme s'amusent en ce moment à souffler sur des braises pour continuer à diviser les gens. Et pour aller ou? Je dis bien abrutis car il ne s'agit que de cela. En tout cas bravo à vous pour avoir fait la lumière (divine?) sur ce fait là.
Michel P. | 11/09/2020 - 12:42 :
La "fake new" en question se fonde sur des photos, censées attester une évidence : il y a de l'apartheid à l'église de Tartane. D'une manière générale, on ne se méfie pas assez des photos qui peuvent être trafiquées ou simplement prises de manière à accréditer une interprétation plutôt qu'une autre. En l'occurrence, les photos sont naturelles, ce qui fait leur force. En regardant bien, il semble qu'il y ait quand même un "noir" du côté des "blancs" mais bon... On se demande bien ce qui a pu conduire à cette situation. Le prêtre de l'église apporte une réponse. Ce qui est dommageable en l'affaire, c'est que le site qui a diffusé les photos, les ait d'emblée assorties d'une interprétation défavorable, sans s'informer plus avant. Et maintenant que les explications du prêtre sont connues, que ce site ne les mentionne pas. "Diffamez, diffamez, il en restera toujours quelque chose", disait un expert.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages