Accueil

ATTAQUES CONTRE LA SYRIE : L’HYPOCRISIE D’UN OCCIDENT DELINQUANT !

Raphaël Confiant
ATTAQUES CONTRE LA SYRIE : L’HYPOCRISIE D’UN OCCIDENT DELINQUANT !

   Les attaques dites « ciblées » des trois pays occidentaux ont été encensés et justifiés par les dirigeants américain, britannique et français.

   A leurs yeux ces attaques étaient justifiées car le régime syrien aurait franchi la ligne rouge (ligne tracée par les mêmes occidentaux) en utilisant des armes chimiques. 

   Bref, ces trois pays proclament leur droit « légitime » à sanctionner la Syrie car elle a violé le droit international.

   Ceci parait évident. Mais quand on décortique ce discours sur le plan du droit international, on se rend compte rapidement du grave dérapage que cela induit.

   On ne va pas trop se poser la question de savoir s’il est vrai ou non que le régime syrien ait utilisé des armes chimiques. Il n’y a eu aucune enquête indépendante sur le plan international. Les experts de l’OIAC sont arrivés en Syrie le lendemain des attaques occidentales. Les trois pays agresseurs indiquent qu’ils ont la « preuve » de cette utilisation des armes chimiques. Ils le disent mais ne produisent aucun document. Rappelons que nous sommes en présence de services de renseignement qui ont assuré en long et en large que Saddam Hussein avait des armes de destruction massive pour justifier l’invasion de l’Irak. L’histoire des manipulations des services occidentaux pullulent sans qu’il soit besoin de faire ici une liste exhaustive.

   Pourquoi l’armée syrienne qui avait déjà partie gagnée dans la reprise de la Ghoutta et de Douma aurait, in fine, décidé d’utiliser des armes chimiques, C’est une question légitime que refusent de se poser nos chers dirigeants occidentaux.

   Ce qui est important pour eux c’est de criminaliser leur ennemi pour justifier tous les actes possibles et inimaginables contre lui. Cela concerne la Syrie mais aussi l’Iran et la Russie.

    Plusieurs semaines après la tentative de meurtre contre l’ancien espion russe réfugié en Grande Bretagne, Londres n’a toujours pas prouvé qu’il y aurait eu usage d’une arme chimique par les russes sur son territoire. Mais, la vérité importe peu car nous sommes dans le domaine de la propagande et de la diabolisation.

   Rien ne prouve en l’état qu’il y a eu usage d’armes chimiques mais l’Occident a déjà tranché et fait sa loi.

   Pourquoi les occidentaux n’ont pas attendu de pouvoir exposer ou avoir des preuves de l’usage d’armes chimiques avant d’attaquer ? Pour que Bachar el Assad arrête d’en utiliser. Extraordinaire argument d’un Macron.

   Pourquoi ne pas attendre un débat à l’ONU pour décider de frappe ? Parce que la Russie (et peut être la Chine) va (ont) bloquer le processus en y opposant le veto. Donc le contrôle de l’ONU est inutile !

   Donc, nous détenteurs de la vérité, nous anticipons.

   Nous sommes face à un raisonnement vicié et pervers car il se base sur des présupposés et non des vérités établis.

   En fait les trois agresseurs tiennent un raisonnement extrêmement dangereux.

   Car il n’y a aucun doute que les attaques (ciblées ou non !) de la France, Royaume Uni et des USA contre la Syrie ne peuvent être justifiées en aucune façon au regard du droit international et de la Chartre de l’ONU. Aucun des cas prévus par cette dernière pour le recours à la force n’existait ou n’existe pas.

   En fait ces trois pays occidentaux violent le droit international au motif que le régime syrien l’aurait fait !  Bref, nous disent Macron, May et Trump, nous sommes légitimes à violer la loi car Bachar l’a fait ! 

   C’est la même logique que l’on a retrouvé quand Bush et la CIA ont justifié la torture pour combattre le terrorisme (ou les officiers français en Algérie etc….).

   Violer la loi pour défendre la loi est l’engrenage dans l’arbitraire.

   D’autant que l’on voit mal pourquoi ces trois pays seraient investis d’une mission quasi-divine de défendre la légalité internationale. Sous quels fondements ? Par ce qu’ils sont l’Occident ? Par ce que blanc, ils auraient la science et la charge de faire respecter le(ur) droit ?

   En fait, les trois pays ont frappé car ils ne craignent aucune riposte immédiate. Sinon, ils ne l’auraient pas fait. Nous sommes donc en présence d’une question qui n’a rien à voir avec le droit mais d’un pur rapport de force, enrobé de propagande.

   Pour terminer, observons deux éléments.

   Premièrement, dans son discours, l’Occident ne combat pas la mort d’« innocents ». Tous les jours des hommes meurent de faim et ceci ne touchent pas nos dirigeants occidentaux. Israël assassine avec méthode en Palestine, l’Arabie Saoudite tue (avec des armes françaises) des civils au Yémen, la Turquie pourchasse les kurdes. Lol, tout cela est normal car les assassins sont des alliés ! C’est selon avec qui on est allié qu’on est ou non châtié !

   Deuxièmement, avec un relai de la grande presse, les pays agresseurs (surtout la France) expliquent que finalement, tout bien pesé, ils n’ont rien fait d’irréversible et qu’il faut négocier. 

   Après la violence, voici donc l’hypocrisie !

   Nul doute que l’arrogance rend aveugle et pousse à prendre les autres pour des imbéciles.

   Le 16/04/18

   R. CONSTANT

Pages