Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

AU LP MAX JOSEPHINE FACE A LA PÉNURIE, LES ENSEIGNANTS DEVRONT TROQUER LE PAPIER TRADITIONNEL POUR DU PAPIER WC…

Christophe THEGAT
AU LP MAX JOSEPHINE FACE A LA PÉNURIE, LES ENSEIGNANTS DEVRONT TROQUER LE PAPIER TRADITIONNEL POUR DU PAPIER WC…

Le Proviseur Alain NGUYEN VAN DANH, à la manœuvre depuis son bureau, jubile. Son heure de gloire est arrivée. Il aura réussi à entrainer les autres membres de son équipe de direction à faire payer et plier les Enseignants et autres Élus de son Conseil d’Administration.

LA VENGEANCE EST UN PLAT QUI SE MANGE FROID :

 

A.NGUYEN VAN DANH n’a pas digéré le dernier Conseil d’Administration de décembre, où 16 des 21 Élus des personnels avaient refusé de voter le budget, pas convaincus par ses arguments pour expliquer une des baisses programmées des moyens.

 

Depuis cette date, au lieu de se remettre en question et reconnaître son incompétence à fédérer, il n’a qu’une hantise : faire payer très cher à ceux qui se seront opposés à sa proposition de  budget !

 

Les Élus des personnels assistent ahuris et impuissants à la cabale menée contre eux, par leur va-t-en-guerre de Proviseur et tous les coups bas sont permis :

®     Mails à l’adresse des personnels du lycée où ce dernier attaque leur réputation d’Élus, leur rayonnement en les rendant entièrement responsables de la cagade du budget

®     SMS envoyés aux parents d’élèves informant de difficultés à venir à cause du non vote du budget

®     Endoctrinement de certains de leurs collègues qui les insultent au travers de courriers et regards, toisants et assassins.

 

IL N’Y A PLUS DE PAPIER POUR LES PHOTOCOPIES ET C’EST LA FAUTE DE VOS COLLEGUES QUI N’ONT PAS VOTE LE BUDGET

 

Dans le lycée, tous les CCF sont bloqués. Les Professeurs sont désabusés et obligés de différer les examens prévus.

 

La faute à la pénurie de papier pour la photocopieuse de la reprographie.

 

Le pire est cet air monocorde que leur sifflote à la figure, l’équipe de direction: « C’est de la faute des Élus qui ont bloqué le budget ».

 

Alain NGUYEN VAN DANH est heureux de voir sa tactique d’isoler les Élus marcher.  Le lycée les montrera du doigt et jamais ne pensera que c’est lui et son équipe de direction qui seront derrière ce coup foireux.

 

Il est persuadé que les Élus de ce département, le président de la CTG et le nouveau Recteur, ne lui en voudront pas et jamais ne le tiendront pour responsable de la situation.

 

Lui qui aura laissé pourrir la situation sans essayer à tout le moins de réunir un CA extraordinaire rapidement, avec une nouvelle proposition de budget, plus fédératrice…

 

Lui qui jamais n’aura cherché une solution provisoire pour sortir de cette crise qu’il tient à alimenter, dans une politique du pété-tchouïsme*.

 

FACE A LA BÉTISE ET A LA MÉCHANCETE NOTRE HUMOUR ?

 

Les Enseignants eux souhaitent très vite sortir de la crise. La solution du papier WC (non biodégradable) est en observation.

 

Sauf que Ti SONSON, Professeur affecté dans l’établissement depuis septembre, ainsi que TOTO élève de seconde, ne sont  pas d’accord ! « Ce sera déplacer le problème pour en créer un nouveau ! Comment ferons-nous quand nos besoins se feront pressants ? ».

 

Alors, face à la bêtise et la méchanceté, l’humour ? Oui ! Même noir !

 

Parce que derrière, ce sont des Élus des personnels qui sont humiliés dans leurs chair.

 

Ce sont des personnels qui ont décidé de s’investir pour l’amélioration des conditions de vie et d’exercice de leur établissement qui se voient ostracisés par le Proviseur, dans la passivité accablante du reste de l’équipe de direction.

 

Ce sont des parents et des élèves qu’il aura été très dur les années précédentes, de motiver à participer aux instances du lycée, qui eux aussi sont salis.

 

(*Pété-tchouïsme : défoncer en créole)

 

Christophe THEGAT. SNUEP-FSU

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages