Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

CARBET : LE PPM PLACE ECANVIL SOUS CURATELLE

La Tribune des Antilles
CARBET : LE PPM PLACE ECANVIL SOUS CURATELLE

DIMANCHE 26 JANVIER 2020. JT MARTINIQUE 1ère TV. – Re-belotte LUNDI JT 19h00.  Focus sur les élections municipales. Et revoilà LETCHIMY et sa clique de PPM qui s’installent, une énième fois, dans notre étrange télévision publique.

 

D’abord au GROS-MORNE pour soutenir l’illuminé Emmanuel GRANIER, ce candidat sectaire et black-listeur qui « préfère être petit chez les grands plutôt que d’être grand chez les petits » (sic !) et, pour ce faire, demande mordicus « le transfert du GROS MORNE à la CACEM ».

Puis, Re-LETCHIMY, cette fois-ci au CARBET, pour une opération de protection d’un majeur en perdition qui a besoin d’être épaulé et contrôlé dans ses moindres faits et gestes. En un mot, l’aéropage d’élus du PPM est venu en force mettre JC ECANVIL sous curatelle avant qu’il ne sombre trop rapidement. 

 

Dans la salle, on reconnaît des caciques du PPM. La Veuve DARSIERES, Tôtor TISSERAND, SEMINOR ainsi qu’une brochette de curateurs accourus en renfort au Restaurant l’Imprévu (cela ne s’invente pas !). Se succèdent au micro, CONCONNE, HAJJAR, ISMAIN, LETCHIMY dans un exercice insolite de sauvetage où il n’y avait pas assez de superlatifs dans le Petit Larousse pour vanter les grands mérites du soldat ECANVIL.

Tous ont expliqué aux rares Carbétiens présents dans la salle qu’ils avaient dans la commune une lumière, un humaniste au grand cœur. Il convenait donc d’ouvrir les yeux plutôt que de congédier ECANVIL au soir du 15 mars prochain.  

 

L’intéressé lui, n’a rien fait pour aider ses sauveteurs du jour. ECANVIL s’enfonçait davantage en tentant d’ironiser sur un adversaire malheureux qui avait confondu « endettement et déficit » sur RFO radio.  Il lança à ses laudateurs : « il ne faut pas confondre l’endettement et la dette !» (Il faut le faire – voir 16ème minute de son discours). Quant au dossier du MAROUBA, un roman à lui seul, il fera l’objet d’une nouvelle intervention très prochainement.

 

Mais, le clou de la soirée, repris, bien sûr, en prime time par MARTINIQUE 1ère, ce sont ses allégations mensongères à l’encontre du Conseiller exécutif Louis BOUTRIN accusé, une fois de plus, de bloquer « les promoteurs aux poches pleines » venus investir au Carbet. Un vrai délire !

 

Comble de l’histoire, cet aéropage d’élus du PPM, en déplacement à l’Imprévu, n’avait pas imaginé un seul instant que le couperet de la Chambre Régionale des Comptes tomberait pour la ville-capitale trois jours après. Dans son avis de contrôle budgétaire du 28 janvier 2020, la CRC demande au Préfet de régler le budget de Fort-de-France qui présente un déséquilibre de 60.792.373 €. Plus de soixante millions d’euros, Patat sa ! Et dire que LETCHIMY s’était déplacé au Carbet pour parler d’ECHEC notamment des politiques publiques de transports de la CTM. Pfff !

 

ECANVIL placé sous curatelle par des PPM, eux-mêmes mis sous-tutelle par la CRC pour l’exécution du Budget 2019 de Fort-de-France, cela fait plutôt désordre à quelques jours du scrutin municipal. Ledit budget sera retiré des mains des prix NOBEL du PPM et confié au Préfet. L’opération de sauvetage du soldat aux talents insoupçonnés semble dès lors une mission impossible. Mi Bab !

Image: