Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Ce pays qui prétend imposer la démocratie à travers le monde...

Ce pays qui prétend imposer la démocratie à travers le monde...

 ...à coups de d'interventions militaires (Saint-Domingue, Nicaragua, Grenade etc.), de coups d'état fomentés par la CIA (Chili, Guyana), de bombes (Afghanistan, Irak), de blocus (Cuba, Iran etc.), de soutiens aux oppositions putschistes (Venezuela, Bolivie etc.).

 Mais pays qui est incapable de faire fonctionner correctement la démocratie chez lui ! Et déjà d'avoir un système électoral un tant soit peu cohérent car enfin :
 
    __dans aucun pays "démocratique" un candidat qui a fait plus de voix que son adversaire ne peut être battu. C'est pourtant le cas aux Etats-Unis où Hilary CLINTON avait obtenu 3 millions de voix de plus que Donald TRUMP.
 
    __dans aucun pays "démocratique", on ne fait voter aussi massivement par correspondance. L'Inde a 1 milliard 200 millions d'habitants et est surnommée " la plus grande démocratie du monde", pourtant elle n'en a pas besoin alors que les Etats-Unis n'ont que 350 millions d'habitants.
 
   __dans aucun pays "démocratique", un candidat élu ne doit attendre 2 mois avant d'entrer en fonction. Au pire, il entre au palais présidentiel une semaine plus tard.
 
   Etc...etc...
   Le plus terrifiant, pour le reste du monde, est que pendant 2 mois, jusqu'à 20 janvier 2021, TRUMP aura les codes nucléaires de son pays. Barjot et mauvais perdant comme il est, il est capable du pire. D'ores et déjà, il a procédé au remplacement de certains chefs militaires au Pentagone, des hommes dévoués à sa personne évidemment. Qu'est-ce que cela cache ? Les Etats-Unis connaîtront-ils le premier coup d'état de leur histoire ? A l'instar de n'importe quel "asshole country" (pays trou du cul) comme TRUMP avait élégamment qualifiés les pays du Sud ?  
   Sans parano aucune, il y a de quoi être inquiet...

Commentaires

Michel P. | 11/11/2020 - 17:46 :
Ainsi, un candidat qui a fait plus de voix (de citoyens) que son adversaire ne pourrait être battu ? 1) D'abord, il faut que le mode d'élection permette aux citoyens d'apporter leurs voix à des candidats. 2) Prenons la démocratie cubaine. Il y a l'élection des députés à l'Assemblée nationale. Puis l'Assemblée choisit en son sein les membres du Conseil d'Etat. Enfin, le Conseil d'Etat se choisit un président qui est aussi le Chef de l'Etat. Le président Miguel Díaz-Canel a-t-il dû affronter des candidatures d'opposition ? Quel nombre de voix de citoyens ont recueilli les uns et les autres ? Ce sont des questions sans objet. 3) En Grande-Bretagne, il y a l'élection des députés de la Chambre des Communes, présentés par des partis. Puis le parti majoritaire (ou l'alliance des partis constituant une majorité gouvernementale) désigne le Premier ministre. Combien de voix de citoyens a obtenu Boris Johnson ? Ça n'a pas d'importance, car ça ne marche pas comme ça. On connaît juste le nombre de députés qui ont voté pour lui. 4) En Martinique, il y a l'élection des membres de la CTM sur une base partisane puis la désignation par le parti majoritaire (ou, comme actuellement, par une alliance de partis) d'un Conseil exécutif qui se choisit un président. Combien de voix de citoyens pour Marie-Jeanne ? 5) Faut-il en conclure que Cuba, la Grande-Bretagne, la Martinique ne sont pas des démocraties ? 6) Les Etats-Unis ont leur mode de scrutin, par Etat, s'agissant d'une fédération. Ce sont les grands électeurs de chaque Etat qui votent pour le président. Celui qui gagne, ce n'est pas celui qui recueille le plus de voix de citoyens mais le plus de voix de grands électeurs. Très attachés aux prérogatives des Etats, il y a peu d'Américains pour contester ce mode de scrutin.
Michel P. | 11/11/2020 - 16:12 :
1) Le vote par correspondance (ou, le cas échéant, le vote électronique) permet de voter quand on ne peut pas se rendre au bureau de vote, ou qu'on ne le veut pas. 2) En France, où il ne se pratique pas, il contribue à des taux d'abstention importants, surtout en ces temps de Covid. 3) Le vote par correspondance n'a rien de répréhensible en soi. Bien sûr, il peut donner lieu à des fraudes par manque de sens civique ou par mauvaise organisation. Ni plus ni moins que le vote dans l'urne qui peut donner lieu à des bourrages d'urnes. 4) En tout cas, existe un pays où grosso modo 90% des bulletins sont envoyés par la poste et c'est le pays le plus démocratique au monde : la Suisse.
Michel P. | 11/11/2020 - 16:14 :
1) Au chapitre des interventions militaires, dans l'histoire récente des Etats-Unis, le président le plus pacifique fut Jimmy Carter. Quant au plus belliqueux, ce fut Barack Obama, commandant en chef le plus longtemps en guerre de l’histoire américaine, mais prix Nobel de la paix. 2) Donald Trump a explosé les traités, menacé du pire, insulté tout le monde. Cependant, quand on regarde calmement ses interventions militaires, il n'y en a pas beaucoup. Au contraire, il dénonce les "guerres sans fin" et veut ramener à la maison les "formidables soldats" des Etats-Unis. 3) La photo illustrant l'article montre des drapeaux israéliens. Jimmy Carter avait scellé les accords de Camp David, pour pacifier le Moyen-Orient. L'égyptien et l'israélien signataires de l'accord l'ont payé de leur vie, tant les parties en cause et le complexe militaro-industriel désirent la guerre. Donald Trump essaie aussi d'apaisement, que dénoncent les mêmes inconditionnels de la "guerre sans fin".
michel mirgan | 12/11/2020 - 20:41 :
Que le système électoral américain ( et pas la « démocratie », qui englobe bien plus ) ait un fonctionnement contestable, (rôle des lobby et de l’argent ,difficulté d’inscription des minorités etc…) est une évidence , mais je suis abasourdi par faiblesse des arguments antiaméricanistes primaires de cet article.. 1) Ce n’est pas lorsqu’un Etat envahit voire colonise un autre qu’il cesse d’être une démocratie. Dans La Grèce antique, la ville d’Athènes berceau de la démocratie a guerroyé contre Sparte, l’Empire Perse, les autres iles grecque etc. ...ceci n’a pas empêché que cette ville soit considérée à juste titre comme le berceau (même imparfait) de la démocratie électorale !! , dont s’inspire encore aujourd’hui 2500 ans après le système en cours en Martinique . Dans tous les pays européens, l’entrée ne guerre est votée par les Parlements …, cessent-ils d’être démocratiques pour autant ? On peut même considérer ‘ sans faire aucunement l’apologie de la colonisation ou du mauvais esprit que la colonisation est liée la démocratie. En effet, les pays Européens sont devenus de vraies démocraties électorales (suffrage universel et vote féminin), vers la fin du 19ème, quand ils devenaient des puissances coloniales. Qu’on ne vienne pas me dire que les pays ouest européens ne sont pas des démocraties électorales !!!La Chine , Cuba ou le Vietnam ,la Corée du Nord, ou Allemagne de l’Est le sont peut-être !!! Alors expliquez-moi- pourquoi des dizaines de millions de personnes les ont fuies depuis 60 ans !!!? - 2) Le collège électoral est constitué de manière équitable Tout le monde sait que le président américain est élu par un collège électoral qui comprend les représentants des tous les états américains. Le nombre des membres du collège électoral (les »Grands Electeurs" ) dépend de la population des Etas :la Californie avec la population la plus importante a logiquement 55 grands électeurs . Les états qui en ont moins ont moins de représentants :en quoi ceci est-il anti démocratique ?.Si la Californie avait moins de représentants que le Delaware ou l’Alaska ,ce serait effectivement le cas , mais justement elle en a fort logiquement plus…les Etats le plus peuplés sont les mieux représentés au Collège !!!!Et puis si ce système était aussi antidémocratique que ça ,les Américains qui sont un peuple éduqué, informé , instruit et…contestataire (manifs anti-guerre du Vietnam etc…) auraient-ils accepté de vivre sans protester dans un tel un régime … c ’est vraiment n’importe quoi !!!! Pour le reste se reporter à l’excellente argumentation de Michel P

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages