Accueil

CEREGMIA : inconcevable, inadmissible, incongru, inacceptable, impensable !

Cosette Eugène-Delesse
CEREGMIA : inconcevable, inadmissible, incongru, inacceptable, impensable !

   Tous nous avons pu voir l’avocat de l’Université parler d’apaisement dans l’affaire du CEREGMIA , le mardi 20 février lors du journal télévisé. 

   A croire, que cela ne dérange en rien, l’Université des Antilles et sa gouvernance de voir revenir devant les élèves,  des personnes, des professeurs qui se sont rendus coupables de toutes sortes  de malversations dans les comptes de ladite institution. 

   Comme des bandits des grands chemins, ils ont pillé,  mis à sac les comptes de l’Université mais l’avocat de l’UA, se permet un regard de bienveillance envers eux.

   L'UA a déjà commencé à rembourser 750.000 euros chaque année jusqu'en 2021 pour boucher le trou de 10 millions d'euros laissé dans les caisses de l’ université à cause des effractions à répétition  des dirigeants du CEREGMIA mais l’avocat de l’Université les couve du regard .

   Il manquera 10 millions pour  les formations dispensées à l’Université,  il manquera 10 millions à notre jeunesse étudiante  pour parfaire son parcours universitaire mais l’avocat qui représente l’Université brosse dans le sens du poil les accusés.

   Le Procureur de la République de Fort-de-France a ouvert une enquête sur le CEREGMIA pour "détournements de fonds publics en bande organisée" mais l’avocat de l’Université parle d’apaisement envers la même bande.

   Le scandale du CEREGMIA été  dénoncé publiquement par plusieurs rapports – de la Cour des Comptes à l'IGAENR, en passant par le Sénat mais l’avocat de l’Université qui a été mise à sac veut adoucir l’image de ses propres bourreaux.

   Nous sommes décidément entre syndrome de Stockholm et syndrome de Lima, les anciens bourreaux et l’Université  ou du moins la nouvelle gouvernance développent une empathie l’un pour l’autre qui est hors du commun, une confusion des sentiments plus ou moins malsaine et nauséabonde ! 

   Il faudrait carrément qu’une branche de la psychiatrie s’intéresse à ce cas tant tout autour est INCONCEVABLE, INADMISSIBLE, INCONGRUE, INACCEPTABLE, IMPENSABLE, NON-EXEMPLAIRE.

   En effet, en même temps que cet Université forme la jeunesse à l’expertise de dire le DROIT, en même temps qu’elle  doit leur apporter connaissances et expertises, en même temps , elle leur fourgue via son avocat des contre-exemples, des anti-héros.

   Dire que nous pensions que l’Université - siège des Humanités par excellence , lieu des ouvertures d’esprit , lieu de vie d’une communauté d’hommes qui forme une jeunesse à l’EXEMPLARITE  - ne pouvait tolérer aucune manœuvre de la sorte . 

   A moins que tout cela,  ne soit mûrement réfléchi et que le deal ne soit ailleurs. 

   Qui sait, si le retour aux affaires, de certaines têtes pensantes du CEREGMIA n’abonderait pas, une fois l’orage judiciaire passé, vers une autonomie des deux pôles Guadeloupe et Martinique ?

   «  Ok, vous avez usurpé des postes, ok vous avez volé 10 millions d’argent public, tout le monde a eu sa part. Pas de soucis, on oublie tout ! Mais après, une fois qu’on vous rétablit,  vous nous aidez à casser complètement le jouet, en deux parties distinctes Martinique et Guadeloupe ! »  

   Ben oui, qu’est-ce que 10 millions qu’on souffle à notre jeunesse, pour peu que nous nous retrouvions aux commandes du joujou ! 

   D’ou le peu de remous d’universitaires qui d’un côté ou de l’autre se voient déjà en maîtres et petits « cheffaillons » à l’Université de la Martinique ou à l’Université de la Guadeloupe ! 

   Men pa  oubliyé, konplo a nèg sé konplo a chyen …

   L’Autre-Bord, dans tout ça ?  Aucun souci pour eux, d’ici le plein épanouissement de la loi NOtre, d’ici 2021 etc…

   Que l’UA se démantèle pour échouer en pacotilles à ‘heure où toutes les Universités françaises établissent des ponts jetés entre –elles pour faire des méga- structures universitaires promptes à vivre l’ère européenne, qu’est-ce que cela peut bien leur faire que nous nous abimions de nos petites querelles intestines, autonomistes à relents népotistes et clientélistes !! 

   Ils s’amusent de ces petits riens qui tous les jours font de l’UA, le nouveau repère de la médiocratie. Yo byen sanfouté dè tout toufé yenyen lasa ! 

 S’ils avaient voulu, y mettre de l’ordre , ils l’auraient fait sous l’ancienne présidence , ils n’auraient pas aidé au premier démembrement , celui de la Guyane !

   Si certains  apprécient tant leurs bourreaux, s’ils sont  si prompts au totalitarisme de la bêtise et de la méchanceté réunis, s’ils sont  si INCONSEQUENTS  qu’ils le soient,  mais qu’ils aillent jusqu’au bout de l’expérience. 

    Et, que cette gouvernance de l’UA soit comptable devant ses pairs et la jeunesse, en particulier. 

   L’anarchie guette l’Université des Antilles !

   Nou rivé an bout a jaden a Linivèwsité-la …

                                                                                     Cosette EUGENE-DELESSE

Commentaires

Véyative | 27/02/2018 - 05:23 :
Du biblique , carême oblige: "Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. .…"