Accueil

CEREGMIA : le SNU.EP-f.s.u Martinique dénonce la carte méprisable de "l'apaisement"

Christophe Thégat/Danielle Averlant
CEREGMIA : le SNU.EP-f.s.u Martinique dénonce la carte méprisable de "l'apaisement"

   Cela fait maintenant trop longtemps que le scandale du CEREGMIA écla-bouse l’Université de notre île et de nos enfants.

   Trop longtemps que le reste des Personnels de notre Université, sali, se bat tout et trop seul, simplement pour que l’on comprenne que les 3 enseignants-chercheurs, ont eu des comportements aussi abjects qu’isolés.

   Il est donc grand temps que les lycéens de notre île, ainsi que toutes les personnes qui envisagent de gagner les bancs de notre campus, soient rassurés.

   N’en déplaise à sa nouvelle gouvernance, qui lâchement se travestit en ababa sévère pour jouer la carte méprisable de l’apaisement.

   Les comportements et actions de ces 3 enseignants-chercheurs, ne sont en aucun cas représentatifs des autres Professeurs de l’île.

   Le SNUEP-FSU appelle donc tous les partis politiques et leurs Elus, tous les syndicats à condamner fermement les agissements et pratiques de ces 3 enseignants-chercheurs ainsi que toute idée de leur retour, au sein de notre communauté universitaire.

   Car, ce faisant, c’est bien l’Ecole de notre île et son image qui sont défendues et réhabilitées.

   Le SNUEP-FSU appelle également tous ceux qui partagent ces mêmes et belles valeurs d’honnêteté et de pureté de notre Ecole, à participer massivement à toutes les actions qui seront menées, en particulier à la marche citoyenne, organisée le samedi 10 mars, à 9h devant la maison des syndicats.

   Christophe THEGAT, Danielle AVERLANT, co-secrétaires du SNUEP-FSU Martinique