Accueil

De Joseph VIRASSAMY contre la CTM

Léandre LITAMPHA

Sur Martinique 1ère  d’aujourd’hui toute la Martinique  a été informée des décisions de justices annulant les poursuites par des individus de la mise en place de la CTM.

Seul,  Joseph VIRASSAMY  malgré ses nombreuses attaques, ne veut pas admettre qu’il faut arrêter d’alimenter des poursuites. Il l’a fait au Tribunal local et il en est sorti bredouille.  Il s’est adressé au tribunal d’Etat en France pour encore recevoir une réponse négative à sa sollicitation de démarche contre la CTM. Il aurait dû cesser de réagir. A-t-il des complices ou est-ce une passion chez lui de continuer des combats stériles ? Il vient de s’adresser à nouveau et cette fois-ci au Tribunal  Européen en faisant la même démarche. En plus, il vient de publier sur un site d’ANTILLA qu’il a saisi officiellement l’Europe du dossier, le 1er juillet 2016. Tout le monde peut en faire lecture, comme moi, sur Site Antilla = donotreply@wordpress.co.

L’hebdomadaire ANTILLA nous informe régulièrement de beaucoup d’actualités locales et dans le monde…

Je connais VIRASSAMY depuis qu’il avait initié les préparations  du Forum Social Caribéen de 2006 en Martinique –voir sur site Google-. Nous, divers syndicats, associations et individus électrons libres, avions constitué une équipe de collaborateurs sérieux et il était devenu alors le président. On se réunissait souvent et l’équipe grossissait. Nous nous étions engagés  avec  lui à faire réussir ce forum. Il  se rendait partout avec nous dans divers pays et surtout dans la Caraïbe hispanophone, anglophone, francophone et créolophone. Déjà, on se rendait compte qu’il se contredisait, qu’il jouait à pourrir le projet. Je lui avais  à l’époque plusieurs fois rappelé qu’il fallait continuer jusqu’au bout et qu’on tirerait des conclusions ou des leçons. Hélas ! L’équipe s’était rendu compte qu’on avait affaire à un farceur et enfin il s’est retiré.  Nous avons continué à travailler et le forum a eu lieu sans lui avec des résultats positifs. Nous avons alors vécu une expérience qui a renforcé quand même nos relations avec la Caraïbe…

Pour les élections à la CTM, il a été candidat sur une liste. Il a encore joué le jeu de celui qui voulait être élu, mais de façon à bloquer et à détruire cette évolution.

Il n’a cessé de monter au créneau depuis le résultat de décembre 2015.

J’ai souvent eu encore l’occasion de lui dire par e-mail d’arrêter sa plaisanterie. Il m’a parfois entendu et malgré tout il continue de mettre des bâtons dans les rues de nos élus.

En voyant encore ses écrits sur le site d’ANTILLA, je lui ai adressé un message pour lui faire comprendre que le ridicule ne tue pas, mais d’arrêter d’organiser des poursuites.

Il m’a répondu que je veux le tuer et qu’il va maintenant me poursuivre au tribunal de Fort-de-France pour menace de mort, qu’il va s’adresser au procureur en place pour me faire condamner.

Il a reçu individuellement mes réflexions, mais beaucoup de mes correspondants aussi.

Je ne suis pas un traître, j’ai toujours été pour l’évolution institutionnelle de mon pays. J’ai milité et voté pour le résultat satisfaisant de décembre 2015 qu’on a eu démocratiquement.

J’aurais plutôt souhaité que VIRASSAMY -et je le lui ai dit- s’aligne sur la décision du peuple d’avoir voté démocratiquement pour les élus de la CTM et qu’il laisse fonctionner cette institution.

Je n’en dirai pas plus.

Martinique, le 19 juillet 2016.

Léandre LITAMPHA

Pages