Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Déclassement de terrains agricoles : droit de réponse de Fred-Michel Tirault, maire du Saint-Esprit

Déclassement de terrains agricoles : droit de réponse de Fred-Michel Tirault, maire du Saint-Esprit

       Notre rédaction avait été alertée par un projet immobilier dans la commune du Saint-Esprit concernant 10 hectares plantées en canne. Le panneau indiquait la construction d'une trentaine de villas. A l'heure où l'Usine du Galion peine à trouver de la canne, nous avions considéré que c'était là une forme d'aberration mais n'avons jamais pointé du doigt cette seule commune. Notre propos, très clair, concernait la bétonisation et bitumisation rampante de toute la Martinique, chose qui met en danger les générations futures.

     Le maire du Saint-Esprit, Fred Michel TIRAULT, s'inscrit en faux contre les faits rapportés dans notre article dans le droit de réponse qu'on peut lire ci-après. Dont acte...

***

Déclassements de terrains : Lutter contre la désinformation sur les réseaux sociaux

Suite à une vidéo publiée sur la page Facebook de l’ASSAUPAMAR et qui a été largement relayée sur les réseaux sociaux, le site d’information Montray Kreyol a publié en date du samedi 27 mars 2021, un article intitulé « 10 HECTARES PLANTÉS EN CANNE VONT ÊTRE BÉTONNÉS AU SAINT-ESPRIT ».  Dans ce billet, j’étais personnellement mis en cause en tant que Maire de la Ville du Saint-Esprit, comme l’étaient l’ensemble des Maires de la Martinique qui, selon vos dires « chacun dans son petit coin a le droit de faire déclasser les terres agricoles et d'autoriser soit des constructions individuelles soit des HLM soit des lotissements » et se livrent à « un grignotage sournois […] de notre foncier agricole ».

Ces propos traduisent à minima une méconnaissance des modalités de déclassement de terrains, procédures strictement réglementées dans le cadre du Code de l’Urbanisme. Au pire, ils illustrent une volonté de désinformer la population en donnant une fausse image de la réalité et de discréditer la fonction pour laquelle nous, édiles de Martinique, avons été élus par nos concitoyens.

Fake news n°1 : « Chacun dans son petit coin… »

La révision du Plan Local d’Urbanisme est une procédure longue (au moins 4 ans) ponctuée de phases de consultations avec la population, d’enquêtes publiques et de saisine de l’autorité environnementale pour finalement aboutir à un passage en Commission de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers (CDPENAF). La CDPENAF, dont est membre l’ASSAUPAMAR qui me met en cause dans sa vidéo, donne un avis conforme avant toute révision du PLU. Sans validation de la CDPENAF, point de révision possible. Ainsi, contrairement à ce qui est énoncé dans l’article, le déclassement de terrain n’est en aucun cas quelque chose que chacun peut réaliser dans son petit coin.    

Le Plan Local d’Urbanisme révisé de la Ville du Saint-Esprit a été approuvé par délibération du Conseil Municipal le 09 juillet 2020. Il a été présenté à la CDPENAF et approuvé à 10 voix sur 10 dont l’ASSAUPAMAR. Entendre cette même ASSAUPAMAR prétendre aujourd’hui découvrir des dossiers d’aménagement du territoire relève de la manipulation de l’opinion.

Fake news n°2 : « Le grignotage sournois de notre foncier agricole »

En aucun cas la Ville du Saint-Esprit ne se livre à un déclassement sournois des terres agricoles. Bien au contraire. La révision du PLU de 2020 a permis le reclassement de 8 ha en zone agricole et la création d’une Zone à protéger (ZAP) à Duchâtel. Le seul déclassement d’envergure est un terrain de 3 ha pour la reconstruction de l’hôpital du Saint-Esprit. Au final, le solde terres déclassées/terres reclassées est largement positif pour l’agriculture (5 ha). Par ailleurs, notre PLU a été salué par la CDPENAF pour son caractère innovant puisqu’il facilite les possibilités données aux agriculteurs de se diversifier pour préserver leur activité (au travers de l’agrotourisme notamment).

En ce qui concerne les terrains prétendument plantés en canne auxquels l’article de Montray Kreyol fait référence, il s’agit de terrains constructibles et dévolus à la construction depuis la révision du Plan d’occupation des sols approuvée le 21 octobre 2004 dans le cadre de l’aménagement de la ZAC Avenir – soit depuis près de 17 ans. Dans le cadre de l’instruction du permis de construire, les autorités compétentes ont été consultées et ont émis les avis favorables nécessaires à l’obtention de l’autorisation. Un certificat de non-boisement de l’ONF a été fourni par le pétitionnaire à l’appui de sa demande. Il s’en suit :

- Qu’aucun déclassement n’a été réalisé dans le seul but de réaliser cette opération

- Qu’aucune terre agricole cultivée en canne n’est concernée par le périmètre de l’autorisation accordée

Trouver l’équilibre entre identité rurale et besoin de logements

Selon le dernier recensement de la population réalisé par l’INSEE, la Ville du Saint-Esprit compte désormais plus de 10 000 habitants. Alors que chaque année, nous assistons au dépeuplement inexorable de notre île, cette croissance de la population sur le plan communal est un tour de force dont je suis fier. Elle traduit le dynamisme et l’attractivité de notre ville qui demeure une ville rurale. Pour accompagner ce développement, une augmentation du nombre de logements est nécessaire. Il ne s’agit donc pas de « bétonisation » comme vous le soulignez à tort dans votre billet mais bel et bien d’un équilibre à trouver entre une croissance démographique que nous appelons de nous vœux et la préservation de notre identité rurale. C’est ce que mes équipes et moi nous efforçons de faire au quotidien.

 Fred Michel TIRAULT, Maire de la Ville du Saint-Esprit

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages