Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

DEMAIN, EN MARTINIQUE, ON VEUT METTRE GANDHI À TERRE

Khal Torabully
DEMAIN, EN MARTINIQUE, ON VEUT METTRE GANDHI À TERRE

On veut déboulonner le buste de Gandhi à Fort de France demain.

Selon un collectif d'activistes, Gandhi était négrophobe et ceci, sans rémission. Nous savons que cette version des faits est partielle, partiale et tronquée, car elle ne tient pas compte de la capacité d'un humain d'avoir tenu des propos condamnables et de s'amender.

Cet entêtement questionne profondément, surtout que j'avais réfuté un texte posté sur Potomitan à ce sujet.

Voici l'article que j'avais écrit: http://www.potomitan.info/torabully/gandhi.php

Il me semble que ceux qui veulent se livrer à ce déboulonnement le font au nom de la négritude. Ils s'érigent en défenseurs de la cause noire.

Dans cette croyance, il se trouve qu'ils admirent Mandela, qui a fait tomber l'apartheid en Afrique du Sud. Ce militant de la cause noire, icône de la liberté mondiale, cependant, a su faire la part des choses.

Être pour la cause noire ne signifie pas lire l'histoire à l'aune d'un texte écrit sur un site.

Mandela a lu Gandhi dans la complexité.

Il a rendu hommage à Gandhi, lors du dévoilement de la statue de Gandhi à Johannesburg, rappelant que c'est lui qui a donné l'outil de la non-violence aux militants de L'ANC.

Mandela a compris les erreurs de Gandhi et a contextualisé celles-ci.

En tant que victime du système de l'apartheid, nul autre que Mandela n'aurait pu condamner Gandhi sans rémission.

Pourtant, il lui a rendu hommage, en s'appuyant sur son parcours de vie, ses combats, son évolution. Oui, SON ÉVOLUTION.

Donc, condamner Gandhi sur la première partie de sa vie de colonisé, ignorant des altérités, c'est condamner toute l'humanité en prétextant que l'on doit payer toute sa vie pour des erreurs tenant de mauvais choix ou de l'ignorance, sans capacité d'évolution.

Le sage Mandela a bien situé les choses en disant sa reconnaissance à Gandhi.

Qui mieux que lui pouvait 'juger' Gandhi sur le terrain de la négrophobie?

Aussi, avant de déboulonner Gandhi, ces activistes devraient lire Mandela au sujet de son mentor Gandhi.

Aussi, je vous prie de faire circuler mon message, pour prévenir un fossé que ce déboulonnement pourrait creuser entre deux composantes des sociétés antillaises. On me dit qu'il est prévu pour demain.

Quelle mauvaise lecture des faits de la part de ce groupe!

Il serait ironique que l'on utiliserait le symbole de la non-violence pour ranimer la haine entre afro et indo descendants aux Antilles. Pour ne pas dire plus...

Arrêtons cet acte insensé avant qu'il ne soit trop tard, car les activistes annoncent leur acte pour demain... Gandhi a été tué par un extrémiste hindou.

Est-ce que demain, aux Antilles, en déboulonnant Gandhi, ne tuerait-on pas aussi un peu de l'œuvre de Mandela et de Luther King, héritiers de la non-violence gandhienne?

Tuerait-on Gandhi deux fois en Martinique?

Espérons que la raison prévaudra...

Inspirons-nous plutôt de nos mémoires communes en ces temps de Covid pour grandir ensemble...

(c) KT, 31 juillet 20

* * *

Photo de la statue de Gandhi située à Basse-Terre en Guadeloupe, similaire à celle de Fort-de-France.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages