Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

ET SI TOUTES LES PINTADES DU MONDE SE METTAIENT À CRIAILLER ENSEMBLE.

Térèz Léotin

Si toutes les Pintades du monde se mettaient à criailler, chacune dans son coin, elles n'arriveraient jamais à couvrir les décibels des barrissements d'un individu qui craint que l'on ne rugisse plus fort que lui et qui s'empresse de donner des noms de volatils ou d'oiseaux à tous ceux qui ne partagent pas ses méthodes.

Or, avec tout le tapage qui l'agite et dont il s'entoure, on pourrait aisément comparer, celui qui traite les autres de Pintades, et qui se comporte comme un oiseau de très mauvais augure, à un Kakapo, l'oiseau le plus bruyant du monde.

 C'est un drôle de perroquet nocturne de Nouvelle Zélande dont le nom signifie "gros perroquet idiot. " Mais c'est qu'il est beau le Kakapo, il est même sympathique, alors nous préférerons comparer le bougre, au Grand Noctilion aussi appelé "chauve-souris bouledogue", une sorte de rat volant qui rappelle un vampire et qui hurle plus de 137 DB lorsqu'il veut retourner dans sa grotte, et en l'occurrence, la grotte de Vallon Pont d'Arc en Ardèche, nous semblerait, toute indiquée.

 On pourrait aussi comparer celui qui a toute l'attitude d'un cavernicole, à la Hyène, car c'est lorsque celle-ci se sent menacée qu’elle pousse de petits ricanements idiots qui peuvent être entendus à 12 kilomètres à la ronde.

En plus d'être tonitruante, c’est qu’elle a une odeur pestilentielle qui rappelle les propos nauséabonds "La pintade, ferme-la ! Occupe-toi de mon étui pénien !" débagoulés sur Facebook par le bras droit du dauphin de l'idole.

 Et dire que certaines femmes de l'entourage du misogyne des cavernes ne semblent ni entendre ni percevoir le sexisme cacophonique ambiant qui l'anime.

Seraient-elles charmées au sens créole du terme ?

Nous pensons que si toutes les Pintades du monde se mettaient à criailler ensemble, elles finiraient bien par le faire modérer ses propos, tempérer ses déclarations. Elles finiraient par transformer le comportement de cet homme qui, en s'attaquant aux femmes par son sexisme exacerbé, cache en réalité une peur de se voir évincer par la bonne cause.

Mais elles ne criailleront pas, les Pintades. Ce n'est pas qu'elles soient tétanisées. Non. Elles ne s'encanailleront pas non plus. Elles ne s'affoleront pas plus sur les propos dévergondés, sortis plus bas que fange, et prononcés par l'homme au triste doigt d'honneur de l'hémicycle. Non. Les honnêtes Pintades ne l'accompagneront pas dans le caniveau où il parle, dans son délire "d'étui pénien." Non. "La méprisaille vaut mieux que la répondaille," alors, elles se contenteront seulement de lui demander s'il a pensé à sa mère. Ce n'est pas si sûr.

Nous ne voulons pas croire que ce monsieur serait un troglodyte sorti, en génération spontanée, tout droit de l'étui d'une grotte. Alors en tant que femmes, en tant que mères et aussi en tant que filles qui pourront être mères à leur tour, les Pintades comprennent combien la bénédiction de monseigneur l'Archevêque lui est plus qu'à un autre indispensable, et les Pintades pensent à sa mère à sa place, elles pensent à sa mère et elles la respectent.

Térèz Léotin

Commentaires

Lydie GILBERT | 06/10/2015 - 12:34 :
Ce monsieur est plus que probablement mysogine, mais certainement d'abord un malapris sans aucune espèce d'élégance - En somme un pitoyable GOUJAT !

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages